Equipe de France : Deschamps fait le tour de l'actualité pour sa grande rentrée

Equipe de France : Deschamps fait le tour de l'actualité pour sa grande rentrée©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 02 septembre 2019 à 15h10

Didier Deschamps a tenu son premier point presse de la semaine, ce lundi à Clairefontaine, pour lancer le premier rassemblement de l'équipe de France cette saison.



Didier Deschamps, lors du dernier rassemblement, l'équipe de France a été battue en Turquie. Quelles traces ce revers a-t-il laissé ?

Cela ne fait jamais plaisir et heureusement ça ne nous arrive pas souvent. On a été défaillants à tous les postes à part Hugo Lloris. On a rétabli la situation contre Andorre, même si ce n'était que l'Andorre. La route vers la qualification n'est simple, vous connaissez la situation, on est trois équipes neuf points et il y a l'Albanie qui est encore dans le coup. On doit prendre six points ce mois-ci pour nous rapprocher de notre objectif. En Turquie, c'était un non-match, il vaut mieux tourner la page et passer à autre chose.

Vous avez rappelé Samuel Umtiti pour remplacer Aymeric Laporte, qui est forfait. N'est-ce pas délicat vis-à-vis de Samuel, que vous aviez sorti du groupe initialement ?

J'ai échangé avec Aymeric pour prendre des nouvelles. J'ai aussi eu Sam. On a discuté et il y a aucun problème. Du moment où Aymeric est blessé, le retour de Sam est logique. Malheureusement, ce week-end il a encore manqué le match du Barça. Il a eu pas mal de temps de jeu pendant la préparation mais les matchs de championnat il ne les a pas joués. Il a un souci de rythme, forcément.

Olivier Giroud débute à nouveau la saison sur le banc avec Chelsea, cela vous inquiète-t-il ?

Il ne doit pas bien vivre cette situation mais il est malheureusement habitué. Chelsea joue des compétitions européennes et ça lui laissera la possibilité d'avoir du temps de jeu. Mais ce n'est pas une situation idéale qui ne doit pas le réjouir.

Quel regard portez-vous sur le départ d'Alphonse Areola au Real Madrid ?

On verra avec le temps. C'est mieux d'avoir du temps de jeu. La situation au PSG était sans doute devenue trop compliquée pour lui. Mais Alphonse a toujours répondu présent quand j'ai fait appel à lui. Il sera numéro deux là-bas mais on ne sait pas ce qu'il peut se passer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.