Equipe de France : Deschamps fait le tour de l'actualité

Equipe de France : Deschamps fait le tour de l'actualité©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 20 février 2018 à 20h35

Didier Deschamps a effectué sa rentrée médiatique sur SFR Sport ce mardi soir. Dans l'émission « Breaking Foot », le sélectionneur de l'équipe de France a évoqué de nombreux sujets liés aux Bleus, qu'il s'agisse de la liste des 23 pour la prochaine Coupe du Monde, du transfert d'Olivier Giroud, ou de la forme étincelante de Florian Thauvin.

La liste des 23« Je ne réfléchis même pas à celle du mois de mars pour le moment. Là, on est sur une réflexion globale. Je m'y plongerai une semaine avant de faire la liste du mois de mars. »La concurrence dans le secteur offensif« Il n'y a pas de problème. J'ai le choix dans la qualité. Je ne vais pas m'en plaindre. Le potentiel est là. Je suis convaincu que dans deux ou quatre ans ils seront encore plus forts. Mais il y a aussi le problème de l'expérience. Mbappé ? Il peut jouer partout. A droite, à gauche ou dans l'axe. Tout dépend si c'est un 4-4-2 ou un 4-3-3, le travail défensif n'étant pas le même. Il faut lui donner de la liberté. Mais de toute façon, tous mes joueurs offensifs bougent, ce ne sont pas des plots. Ils peuvent une liberté totale. »Le transfert de Giroud à Chelsea« Chelsea, c'est son choix. Je ne suis pas là pour donner des conseils, juste pour qu'il touche du doigt la réalité. Il a enchaîné deux titularisations, ce qui ne lui était pas arrivé depuis un moment. Donc, pour l'instant c'est beaucoup mieux que de rentrer de temps en temps. »Les prestations de Thauvin« Un joueur offensif doit être décisif. Il l'est. Il marque et il fait marquer. C'est là-dessus qu'il est jugé. Je suis content, comme pour ses concurrents. Je ne peux pas prendre tout le monde, mais quand ils sont avec moi, c'est que j'ai confiance en eux. »La charnière de l'équipe de France« Aujourd'hui, le défenseur moderne doit être bon dans le duel. Samuel (Umtiti) est plus dans un duel de combat, alors que Raphaël (Varane) est meilleur dans un duel d'anticipation. Laurent (Koscielny) est aussi beaucoup dans l'anticipation. C'est la plus grosse part de leur poste, mais aujourd'hui un défenseur ne peut pas non plus dégager deux ballons sur trois en touche. Je veux une aisance technique dans la relance et ces trois-là l'ont. Deux gauchers ? Dans l'absolue pourquoi pas. Mais aucune équipe nationale qui a des résultats ne fait ça. Kimpembe ? Si je l'ai pris ce n'est pas pour lui faire plaisir. Il fait partie des quatre. Je sais qu'il veut jouer. Mais les trois autres aussi ! Il est avec nous, il sait pourquoi il est là. C'est le futur, mais Raphaël et Samuel ne sont pas très vieux non plus. » Sa philosophie de jeu« Le haut-niveau c'est de l'efficacité dans les deux zones de vérité : défensive et offensive. 4-4-2 ou 4-3-3 ? Le système le plus rationnel, qui offre la meilleure occupation du terrain, c'est le 4-4-2. Ce système offre une présence offensive avec deux attaquants, notamment sur les centres. Mais les deux systèmes sont bons et on peut passer de l'un à l'autre dans un même match. Je ne me bats pas contre les étiquettes qu'on me colle. Les joueurs savent ce que je leur demande, c'est l'essentiel. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU