Edito365 - Bleus : Notre jeunesse est formidable !

Edito365 - Bleus : Notre jeunesse est formidable !©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 16h15

En Allemagne, l'équipe de France ne s'est pas imposée (2-2), mais elle a livré l'une de ses prestations les plus abouties depuis l'Euro 2016. A sept mois de la Coupe du Monde, voilà les Bleus sur de bons rails, portés par une jeunesse qui ne cesse de nous surprendre.



DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A COLOGNE

Le but de Lars Stindl à la dernière seconde a gâché notre plaisir. Mais pendant cinq minutes, pas plus. Dans un match amical, le coup est moins rude. Battre l'Allemagne mardi soir, après tout, peu importe. C'est dans sept mois en Russie qu'il faudra vaincre la Mannschaft et toutes les équipes de ce niveau qui visent le titre suprême. Et la prestation des Bleus au RheinEnergie-Stadion livre un enseignement majeur : ils en sont capables. Ils le savaient sans doute au fond d'eux. Nous, on voulait y croire. Mais on demandait à voir. Voir mieux, surtout, que les prestations inégales et parfois indigentes (comme contre le Luxembourg) de l'année 2017. Nous voilà rassurés. Et regonflés à bloc.
Le Français est chauvin mais exigeant, parfois à l'excès
Le Français est chauvin, mais a aussi ce vilain défaut qui veut qu'il mette ses mains sur ses yeux pour ne pas voir certaines réalités, même réjouissantes. Chauvin mais exigeant, donc, parfois à l'excès. Malgré une qualification directe pour la Coupe du Monde et une génération de joueurs plus talentueux les uns que les autres, le scepticisme a été grandissant autour des hommes de Didier Deschamps ces derniers mois. Le sélectionneur a lui aussi dû faire face aux critiques sur sa frilosité supposée. On ne changera pas un homme qui a connu les plus grandes heures de sa carrière de joueur en Italie et qui a fait de la solidité son leitmotiv pour remporter des titres, comme lors de son passage sur le banc de l'OM.
Les Allemands dévorent des yeux, jalousent et admirent notre attaque
Mais c'est faire un faux-procès à Didier Deschamps que de l'accuser de tous les maux. Mardi soir, en Allemagne, face à une équipe qui a cherché à jouer et qui par conséquent a libéré des espaces, l'équipe de France s'est régalé offensivement, et a régalé son public. Giroud, Dembélé et Lemar absents ? Griezmann et Coman sur le banc ? Ce sont Lacazette, Martial et Mbappé qui ont pris le relais. Le Français est exigeant, mais l'Allemand, avec son regard sans doute plus objectif, n'a pas besoin d'un autre match pour se faire une opinion sur ces Bleus. Sélectionneur, joueurs et journalistes étaient impressionnés outre-Rhin. Notre puissance de feu offensive, ils la dévorent des yeux, la jalousent et l'admirent. Difficile de leur donner tort. Si forts soient-ils, lesquels de leurs joueurs offensifs serait-on prêt à leur emprunter ? Julian Draxler est-il plus fort qu'Anthony Martial ? Timo Werner est-il supérieur à Alexandre Lacazette ? Et on parle là de joueurs à priori remplaçants en équipe de France.
Jamais autant de bons joueurs resteront sur le carreau
Alors oui, les Bleus peuvent s'envoler en Russie avec de l'ambition. Six mois, c'est long. Les enseignements d'aujourd'hui ne sont pas les leçons de demain. Mais depuis qu'il a succédé à Laurent Blanc sur le banc tricolore, Didier Deschamps a montré une faculté à faire monter son équipe en puissance les semaines précédant les grands tournois. Ce fut le cas en 2014 et en 2016. Et cette fois, le potentiel semble encore supérieur. La liste ne sera fournie que dans six mois qu'on s'imagine déjà en train de regretter les absences de certains. Dure loi d'une concurrence qui n'a sans doute jamais été aussi féroce, exception faite des latéraux. Jamais autant de bons joueurs resteront sur le carreau. Reste la question du vécu. Cette expérience que les Bleus n'ont pas encore, selon leur sélectionneur. Mais quand on visionnera à nouveau les prestations tricolores contre l'Angleterre, les Pays-Bas ou l'Allemagne, reviendra cette impression qui forge tous les possibles : la jeunesse est formidable.
 
7 commentaires - Edito365 - Bleus : Notre jeunesse est formidable !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]