Disparition d'Henri Michel : Platini, Emile, Hidalgo, Giresse... Toutes les réactions

Disparition d'Henri Michel : Platini, Emile, Hidalgo, Giresse... Toutes les réactions©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 24 avril 2018 à 13h25

Les réactions se multiplient suite à l'annonce du décès d'Henri Michel, ce mardi à 70 ans. Henri Emile, Michel Hidalgo ou encore Alain Giresse saluent la mémoire de l'ancien joueur et sélectionneur de l'équipe de France.

Henri Emile (ancien intendant de l'équipe de France, sur RMC)« C'est le premier sélectionneur avec lequel j'ai bossé lors des JO de Los Angeles. (...) On était plus que liés, on était comme deux frères. (...) En tant que joueur, c'était un leader et en même temps la beauté dans l'expression. En tant que sélectionneur, son côté humain était toujours important, ses qualités étaient reconnues. Il était proche des joueurs puisqu'il avait été joueur avec eux peu de temps avant. C'est quelqu'un qui était reconnu, accepté. Ce qui m'a chagriné, c'est que Nantes ne lui ait pas tendu la main après l'équipe de France. »Michel Hidalgo (ancien sélectionneur de l'équipe de France, sur RTL)« C'est la disparition d'un gars de qualité à tout point de vue, il était beau comme tout, il était gentil, agréable et intelligent, c'était un homme de qualité aussi bien dans ce qu'il savait faire dans le football et surtout comme ami. C'était un grand ami, c'est un coup dur. »Daniel Xuereb (champion olympique en 1984, sur RMC)« Je suis triste aujourd'hui. J'ai mangé avec lui il y a trois semaines, avec Michel Mézy, on a bavardé, on s'est rappelé les bons souvenirs. Je suis un peu effondré aujourd'hui... (...) J'avais des rapports privilégiés avec lui. C'était un ami avant d'être un sélectionneur. C'était plus qu'un leader. Il aimait ses joueurs et le démontrait. Si on a eu toutes ces affinités avec lui, moi ou d'autres collègues des JO, c'était car c'était une personne joviale et une personne bien, dans tous les aspects de ce mot. »Alain Giresse (ancien joueur de l'équipe de France, sur Yahoo)« Ça fait mal, c'est d'une tristesse infinie pour de multiples raisons. Moi, ça a été mon coéquipier en équipe de France, j'étais très jeune et lui était déjà installé en équipe de France. Ça a été mon coach et celui de l'équipe de France après 1984, notamment pendant la Coupe du Monde 1986. Dans ces périodes-là, c'est quelqu'un qu'on apprécie, qui avait su prendre le management de notre équipe. Et voilà, une disparition comme ça, brutale, même si je savais qu'il n'était pas bien, ça fait un choc. »Michel Platini (ancien joueur de l'équipe de France, sur Franceinfo)« Henri Michel était un mec formidable avec qui tu peux aller au bout du monde, fidèle en amitié, fidèle en inimitié. J'ai partagé sa chambre, j'en garde des formidables souvenirs. Un mec extra avec des convictions. (...) Il va nous manquer. »Luis Fernandez (ancien joueur de l'équipe de France, sur L'Equipe)« Je suis triste, ça fait mal au cœur. C'est une grosse perte. C'est quelqu'un que j'ai aimé, beaucoup apprécié. Comme joueur, quand il jouait au FC Nantes, il était beau à voir, élégant. Comme entraîneur, je l'ai connu d'abord comme adjoint de Michel Hidalgo quand je suis arrivé en équipe de France. Et là, tu vois des Platini, des Giresse, ça te marque. Et quand tu vois Henri Michel, c'est pareil parce que j'avais eu l'occasion de me frotter à lui, de le voir jouer, de l'apprécier. J'avais de la fascination...  Dans la continuité de Michel Hidalgo, il m'a accordé sa confiance. Ce n'était pas facile de prendre la suite, mais comme c'était un grand joueur, un peu comme quand Platini ou Zidane sont devenus entraîneur, c'est "facile" pour ces personnages de prendre l'équipe de France. Sur le plan humain, j'ai toujours aimé son caractère. Avec lui, à la Coupe du monde 1986, on avait une ambiance extraordinaire, et dans tout le groupe, même les coiffeurs, parce qu'on avait un entraîneur qui a su mettre tout le monde dans les meilleures dispositions. Tous les succès de 1984, 1986 il y est pour quelque chose, je ne suis pas près de l'oublier. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.