Didier Deschamps (France) : " Difficile de trouver des points négatifs "

Didier Deschamps (France) : " Difficile de trouver des points négatifs "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 26 mars 2019 à 00h15

La France a largement battu l'Islande ce lundi (4-0). A l'issue de la rencontre, Didier Deschamps peinait à trouver des points négatifs au sujet de la prestation de son équipe.

Didier Deschamps, quel bilan tirez-vous de ce match et, plus généralement, des deux rencontres disputées durant ce mois de mars ?

L'efficacité offensive m'a séduit. On avait un adversaire avec plus de répondant aujourd'hui et on a réussi à trouver les solutions. Les trois joueurs offensifs ont marqué, c'est une bonne chose, on a joué avec fluidité. Les joueurs ont pris du plaisir, en ont donné aussi. On a mis la manière en prenant ces six points. Ce mois de mars est très positif pour nous.

Comment expliquez-vous la réussite actuelle de vos joueurs offensifs ?

Il y a de la cohérence, de la fluidité, des affinités techniques et de la complémentarité. Le fait de répéter, ils se trouvent de mieux en mieux. Même si l'adversaire est resté très défensif, on a trouvé des solutions. Ces trois (Giroud, Griezmann, Mbappé, ndlr) jouent les uns pour les autres, c'est intéressant. C'est aussi pour ça que j'ai remis la même équipe que celle qui avait gagné face à la Moldavie.

Qu'est-ce qui pourrait encore être amélioré ?

On peut toujours mieux faire. On a eu 9 ou 10 occasions, même si on marque quatre buts. Ce n'est pas facile face à une équipe au bloc bas. On a pris le temps, mais on aurait pu marquer quelques buts de plus. Sincèrement, c'est difficile de trouver des points négatifs. Les joueurs ont pris du plaisir.

Deschamps : « Il ne faut pas avoir des béni-oui-oui dans une équipe »

Olivier Giroud est désormais seul troisième au classement des meilleurs buteurs de l'histoire des Bleus...

Sur un plan personnel c'est une grande fierté pour lui. Il est arrivé à ce stage avec un temps de jeu réduit avec son club. Il met deux buts sur le rassemblement, sur un registre différent des autres joueurs offensifs. Il augmente d'une unité son compteur, comme Antoine et Kylian, c'est bien.

Kylian Mbappé a récemment été critiqué pour son attitude. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

C'est votre analyse personnelle. Je n'ai pas du tout la même analyse. Il fait marquer et marque. Sur un match, sur une action, ils peuvent être énervés, il faut ne pas avoir été joueur pour ne pas comprendre ça. Ils sont tous dans un cadre collectif. Il ne faut pas avoir des béni-oui-oui dans une équipe.

Vous projetez-vous déjà sur le match en Turquie, prévu le 8 juin prochain ?

Je ne sais pas ce qu'il se passera d'ici juin. Ça n'a jamais été une période bonne pour l'équipe de France car ça vient en fin de saison. On sait ce qui nous attend contre la Turquie et après Andorre sur un terrain (en synthétique), si je peux appeler ça un terrain ... J'y pense, mais les joueurs ont un autre programme avec leur club.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.