Des Bleus trop ennuyeux ?

Des Bleus trop ennuyeux ?©Media365
A lire aussi

Clément Pédron : publié le lundi 07 septembre 2020 à 13h21

Malgré leur victoire (0-1) sur la pelouse de Solna en Suède au terme d'un match très pauvre, l'Équipe de France n'a pas fait taire les critiques formulées à propos de son jeu.

 

Ce n'était pourtant pas les rudes samedis soir de l'hiver, au creux d'une pelouse dure comme de la pierre et tranchante à chaque intervention glissée. C'était une soirée à la fin de l'été, dans la banlieue nord-ouest de Stockholm qui sonnait comme un parfum frais de douces retrouvailles en sélection. Cela n'a pourtant pas empêché les Suédois de se montrer plutôt frileux pour ce premier match depuis plusieurs mois. En face, les Bleus, bardés de joueurs évoluant dans les plus grandes équipes du monde, faisaient eux aussi leur rentrée après leurs victoires contre la Moldavie (2-1) et à Tirana (0-2) en novembre dernier. Cheval de bataille durant la Coupe du monde en Russie remportée par l'Équipe de France, le jeu tricolore suscite encore et toujours des interrogations. Et ce n'est pas cette victoire glanée à l'emporte-pièce, sur le seul et unique tir cadré de Kylian Mbappé et des Bleus, qui fera changer d'avis les détracteurs du système utilisé par Didier Deschamps. Au bout d'une soirée de l'ennui, les Tricolores ont remporté ce match qui les hisse en tête avec le Portugal, au sommet de ce groupe 3 de la Ligue des Nations. Mais c'est souvent ce reproche qui revient aux oreilles de cette équipe. Elle gagne, toujours ou presque il est vrai, mais cette formation est souvent ennuyante.

Le 3-5-2 moins en vue

Disposée en 3-5-2 samedi soir comme à Tirana il y a dix mois, les Bleus ont montré de gros signes de faiblesse dans la construction du jeu et sa variété, mais également dans la justesse technique. Il est tout à fait compréhensible que le contexte de ce match ait joué en leur défaveur, de même que les états de forme inégaux entre les joueurs, mais on attendra davantage dans l'animation et leurs rapports entre eux. L'apport des latéraux Léo Dubois et Lucas Digne a été par exemple peu efficace. Pour son retour en Équipe de France, Adrien Rabiot s'est remis d'aplomb et a signé une belle prestation, tout comme son compère du milieu de terrain, N'Golo Kanté. Auteur d'un penalty manqué dans les dernières secondes du match, Antoine Griezmann a lui, manqué sa reprise avec le maillot bleu. Initialement positionné derrière la paire d'attaquants Kylian Mbappé et Olivier Giroud, le Barcelonais est peu à peu redescendu pour venir chercher les ballons sans parvenir à trouver ses coéquipiers. Sans influence dans un système pourtant taillé pour lui, le Mâconnais a galéré même s'il n'a pas été le seul. Globalement, la prestation collective n'a pas été flamboyante, loin de là même, mais il faudra le retour de certains blessés et plusieurs matchs dans les jambes pour vraiment se faire une idée de la valeur de ce système de jeu. L'opposition face à la Croatie, ce mardi soir au Stade de France, s'apparente alors comme une nouvelle chance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.