Décès de Houllier : Papin évoque un " sélectionneur innovant "

Décès de Houllier : Papin évoque un " sélectionneur innovant "©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 15 décembre 2020 à 09h43

Alors que Gérard Houllier est décédé lundi, Jean-Pierre Papin et Jean-Philippe Durant évoquent leur ancien sélectionneur chez les Bleus.



Cette triste année 2020 n'en finit plus. Déjà marquée par de nombreuses disparitions dans le monde du sport (Diego Maradona, Michel Hidalgo, Robert Herbin, Bruno Martini, Pape Diouf, Paolo Rossi, Pape Bouba Diop, Jacques Secrétin, Kobe Bryant, Christophe Dominici, Jean-Baptiste Mendy, Alex Dupont, Jacques Crevoisier, Robert Rensenbrink, Jack Charlton...), elle a déploré le décès de Gérard Houllier. Parti à 73 ans, l'ancien coach avait notamment été sélectionneur de l'équipe de France.

Papin : « À chaque fois qu'on venait en équipe de France avec lui, on se régalait, on prenait beaucoup de plaisir »

Jean-Pierre Papin l'avait côtoyé durant les années 1992-93. L'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, qui avait raté le wagon de la Coupe du Monde 1994, se souvient notamment d'un « sélectionneur innovant » avec qui il « se régalait ». « Un triste jour comme celui-là, on ne garde que les bons souvenirs, les mauvais, comme France - Bulgarie (1-2, le 17 novembre 1993), on n'y pense surtout pas. Gérard était un sélectionneur innovant, qui a amené des choses nouvelles dans l'organisation et les entraînements. À chaque fois qu'on venait en équipe de France avec lui, on se régalait, on prenait beaucoup de plaisir », a expliqué JPP à L'Equipe.

« Je le croisais encore régulièrement et c'était quelqu'un avec qui j'aimais beaucoup parler football, ajoute l'ancien bombardier. Il en avait une connaissance extraordinaire, une idée, une vision. C'est un grand Monsieur du foot qui a marqué l'histoire de tous les clubs dans lesquels il est passé, que ce soit le PSG, Liverpool ou Lyon. »

Jean-Philippe Durand : « Ses causeries étaient en fait de véritables conférences ! »

Jean-Philippe Durand avait aussi été sélectionné par Gérard Houllier, également ex-adjoint de Michel Platini chez les Bleus. « C'était quelqu'un de très impliqué, passionné et rigoureux dans tout ce qu'il entreprenait. Quand il était adjoint de Michel Platini (de novembre 1988 à l'Euro 1992), c'était assez marrant, parce qu'on avait d'un côté un sélectionneur resté très joueur dans l'âme, en joyeux amuseur, et de l'autre un homme hyper-calibré et organisateur, s'est souvenu l'ancien milieu de terrain pour le quotidien sportif. Quand il était méticuleux dans la tenue d'une séance, Michel lui disait toujours en rigolant : « On s'en fout ! » Ils étaient à l'opposé et donc complémentaires ».

« Gérard était quelqu'un d'exceptionnel avec une capacité à chercher de nouvelles choses, parfois trop, mais il a été très important dans les clubs où il est passé par sa capacité à les structurer, poursuit Durand, passé par l'OM et Bordeaux. Il a pris une autre dimension à Liverpool (1998-2004) où le rôle de manager à l'anglaise lui allait parfaitement bien. Il avait le recul nécessaire et un côté visionnaire, et il était très intéressant dans son expression orale, grâce à sa grande éloquence. Ses causeries étaient en fait de véritables conférences ! Quand il parlait, il captait l'attention, on l'écoutait et on le respectait. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.