Crime organisé, maraboutage... Mathias Pogba accuse encore son frère

Crime organisé, maraboutage... Mathias Pogba accuse encore son frère©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 23 septembre 2022 à 09h36

Dans des nouvelles vidéos publiées vendredi sur les réseaux sociaux, Mathias Pogba, pourtant incarcéré depuis une semaine, fait de nouvelles révélations sur son frère Paul, évoquant notamment le maraboutage et sa proximité présumée avec le crime organisé.



Placé en garde à vue la semaine dernière en compagnie de quatre autres individus, mis en examen puis incarcéré dans le cadre de l'enquête pour "extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs" suite à la plainte déposée par son frère Paul, alors qu'un cinquième suspect a depuis été placé en détention provisoire, Mathias Pogba a fait de nouvelles révélations sur son compte Twitter vendredi matin. "Si vous lisez ce message, c'est que mon bot aura fait son travail d'envoi automatique. Ça signifie aussi que je ne suis plus en liberté, soit du fait des hommes de main de mon frère, soit du fait de la police. Donc les plaintes calomnieuses pour me faire taire auront marché", écrit-il d'abord.

Un footballeur "tyrannique"

"Tout le monde s'est demandé pourquoi je n'avais pas fait mes révélations directement, pensant que c'était pour faire chanter mon frère, mais ce que je voulais c'est qu'il prenne ses responsabilités de lui-même et répare ses injustices, poursuit-il. Donc je vais parler, non pas pour l'argent mais pour que l'injustice cesse. Pour que cesse la prise de mauvaises personnes comme héros. Donc je parlerais puis vous ferez ce que vous voulez de moi, puisque j'étais déjà condamné dès lors que mon frère l'avait décidé. Oui des situations à la Adebayor existent, mais des situations inverses aussi, où les familles sont les victimes de footballeurs tyranniques."


Et de dérouler ensuite ses révélations en vidéo. A commencer par ses accusations de maraboutage sur Kylian Mbappé. Une accusation déjà démentie par Paul Pogba, qui assure avoir bien eu recours à un marabout, mais pour une association humanitaire aidant les enfants en Afrique. Mais pour Mathias Pogba, il a bien "jeté des sorts à plusieurs coéquipiers", dont "le prodige Kylian Mbappé que ce soit par jalousie ou pour gagner une rencontre". Un marabout notamment utilisé pour le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Manchester United en 2019 (1-3, aller 2-0). "A la demande de Paul, le sorcier a été chargé de neutraliser Kylian Mbappé qui connaissait alors une ascension rapide, dépassant largement la notoriété de Paul. Ce fut bizarre pour Mam's (son ancien droit, qui lui a présenté le marabout, ndlr) de constater que pendant ce match, Kylian ne fut que l'ombre de lui-même face à une équipe de réserve."

Une balle dans la main

Mathias Pogba évoque ensuite les liens présumés de son petit frère avec le crime organisé. Selon son aîné, le milieu de terrain des Bleus "a toujours eu dans son entourage des criminels et des délinquants et qu'il l'a encore aujourd'hui. Si ça n'était que de l'amitié, ça pourrait aller. Le problème est qu'il s'est servi de ces relations et de leurs noms pour se protéger dans la rue et pour faire affaire avec eux dans le but qu'ils fassent des choses pour lui et qu'ils fassent couler le sang pour lui. Je n'étais pas au courant de ces agissements jusqu'à ce qu'il trahisse ses hommes de main et qu'il s'enfuie sans prévenir personne, nous abandonnant à notre sort notre mère et moi, laissant sa famille et ses proches devenir les cibles de ces bandits. Certains de nos proches s'étant déjà fait agresser et tirer dessus à cause de lui. Si nous ne sommes pas allés voir les autorités, c'est uniquement par peur de représailles, n'ayant aucun moyen de tous nous protéger", déclare-t-il encore, jurant par ailleurs que l'un de ses proches s'est fait tirer une balle dans la main par des "bandits" qui voulaient faire "passer un message" à Paul Pogba. « L'affaire Pogba » est loin d'être terminée...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.