Coupe du Monde 2018 - Bleus : Rien de grave pour Dembélé, pas d'inquiétude pour Sidibé et Mendy

Coupe du Monde 2018 - Bleus : Rien de grave pour Dembélé, pas d'inquiétude pour Sidibé et Mendy©Media365

Rédaction , publié le mercredi 23 mai 2018 à 17h50

Didier Deschamps a fait un point médical rassurant sur Ousmane Dembélé mercredi en conférence de presse, n'écartant pas sa participation au match amical contre l'Eire lundi prochain. Le sélectionneur des Bleus n'est pas inquiet non plus pour Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, tous deux revenus de blessure ces dernières semaines.

La théorie du « plus de peur que de mal » se confirme pour Ousmane Dembélé. Séché par Raul Navas dimanche pendant la victoire du FC Barcelone contre la Real Sociedad (1-0), l'ailier catalan avait quitté prématurément le terrain en raison d'une blessure à la cheville droite. Mais Ernesto Valverde s'était montré rassurant dès le coup de sifflet final d'un match que Dembélé avait repris pendant une dizaine de minutes en seconde période avant de réclamer sa sortie, sans que cela ne l'empêche de participer aux festivités du titre et à l'hommage pour Andrés Iniesta. Didier Deschamps était mercredi en conférence de presse sur la même longueur d'ondes que l'entraîneur barcelonais. « Il va passer dans les mains du staff médical et de notre docteur. J'ai craint le pire sur le moment, mais j'ai pu échanger très rapidement avec lui. Toute blessure grave est écartée. On va gérer s'il y a besoin. Je n'exclus pas qu'il soit disponible pour lundi par rapport au retour que j'aurai et à ses sensations. »

Sidibé et Mendy, « c'est prévu qu'ils soient là jusqu'au bout »


Dembélé pourrait ainsi disputer le premier match de préparation contre l'Eire, au Stade de France le 28 mai prochain. Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, en manque de rythme à des échelles différentes, devraient eux être concernés par ce match si tout se passe bien d'ici là. En effet, le latéral monégasque n'a fait que deux apparitions depuis la mi-avril, mais « il n'y a pas de souci particulier », selon Deschamps. « Benjamin, c'est différent, a reconnu le sélectionneur, le défenseur de Manchester City ayant été opéré d'une rupture des ligaments croisés l'automne dernier. Il est guéri, c'est juste une question de rythme et d'intensité. Il a tout fait, il n'y pas de doute là-dessus. Ça passe par une montée en puissance, pour qu'il ait le rythme de la compétition. Nous nous sommes posé ces questions bien en amont. Ils sont là et c'est prévu qu'ils le soient jusqu'au bout, je leur souhaite de rester. Vous connaissez la deadline, c'est le 4 juin à midi. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.