Bleus : Zidane répond à l'intérêt de Le Graët

Bleus : Zidane répond à l'intérêt de Le Graët©Media365

Rédaction , publié le samedi 13 février 2021 à 14h25

Suite aux propos de Noël Le Graët au sujet de la succession de Deschamps avec les Bleus, Zinédine Zidana a répliqué en conférence de presse.

Dans environ deux ans, le contrat de Didier Deschamps en tant que sélectionneur de l'équipe de France touchera à sa fin. Même s'il n'a donné aucune indication concernant son avenir, il est possible que le technicien bayonnais abandonne son poste au bout de presque une décennie de bons et loyaux services. Si ce scénario se vérifie, un entraineur possède déjà les faveurs de Noël Le Graët pour lui succéder, en la personne de Zinédine Zidane.

Le patron de la fédération a affirmé clairement qu'il espérait voir l'actuel coach du Real endosser cette responsabilité et reprendre le fil de sa belle histoire avec les Bleus. « On a de très bons rapports avec Zidane. À titre personnel, au moins. Si Didier arrêtait, si j'étais encore en place, la première personne que je verrais, c'est Zidane », a-t-il clamé dans une interview RTL.

« Ça peut être un objectif plus tard »

Ces propos du dirigeant français datent de ce samedi et ils ont été déjà largement repris. A tel point que le principal intéressé en a très vite eu connaissance. Lors de la conférence de presse précédant le prochain match des Merengue en championnat (contre Valence, dimanche), il a été contraint de réagir. Et il l'a fait, en exprimant clairement sa position : « C'est une question d'opportunité, a-t-il commencé par tonner. Cela fait près de 20 ans que je suis au Real Madrid, le club m'a donné l'opportunité d'entraîner cette grande équipe. C'est quelque chose qui me passionne, qui me plaît. Je suis concentré sur ce qu'il se passe ici pour l'instant. On verra bien pour le futur. »

Zidane donne la priorité au Real Madrid, mais il s'attèle à préciser que la sélection de son pays reste toujours dans un coin de sa tête. « De toute façon, on a une bonne relation avec Le Graët, on se connaît depuis 1998 quand il était à la Ligue. L'équipe de France, ça peut être un objectif plus tard, je l'ai déjà dit il y a dix ans quand j'ai commencé à entraîner. Cela peut devenir une possibilité un jour. Aujourd'hui, je suis ici et c'est mon devoir de penser au Real Madrid », a-t-il souligné.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.