Bleus : Savanier préfère la France à l'Algérie

Bleus : Savanier préfère la France à l'Algérie©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 12 mars 2021 à 16h54

Après avoir révélé qu'il pouvait être sélectionné avec les Fennecs, son grand-père étant né en Algérie, Téji Savanier a tenu à mettre les choses au clair, et affirmé qu'il voulait uniquement porter le maillot des Bleus. 

 

Sa petite phrase a fait beaucoup parler. Invité lundi dernier de France Bleu Hérault, Teji Savanier, que l'on annonce régulièrement en équipe de France, avait évoqué son "rêve" d'évoluer chez les Bleus, avant de tempérer : "Mais pour l'instant, je ne pense pas du tout à l'équipe de France. Je peux aussi être avec l'Algérie parce que mon grand-père est né en Algérie, mais je n'y pense pas non plus." Et il n'en fallait pas plus pour que certains l'imaginent déjà rejoindre les champions d'Afrique. Une rumeur à laquelle le milieu de terrain du MHSC a tenu à couper court dans un long message publié sur son compte Instagram, où il regrette d'avoir subi "une telle désinformation". 

"Suite à un entretien que j'ai eu plaisir à accorder à une radio locale, lundi 8 Mars, l'emballement des réseaux sociaux a fait son œuvre bien malgré moi. Au cours de cet entretien, on m'a posé des questions et étant bien élevé, j'ai répondu. Naïvement, je ne pensais pas subir une telle désinformation, déplore-t-il ainsi. Oui, porter le maillot de l'Equipe de France est un rêve de gosse. Oui, je n'y pense pas tous les jours en me rasant. Oui, j'assume vouloir ne pas brûler les étapes et penser essentiellement à mon club, le Montpellier Hérault Sport Club, à mes performances sportives. Ce n'est pas de la fausse modestie, c'est juste mon état d'esprit réel." 

"Je n'ai jamais déclaré que je voulais jouer avec l'Algérie" 

"Au cours de cet entretien, on me demande si je possède des origines qui peuvent me permettre de jouer avec une sélection étrangère, question à laquelle je réponds avec franchise sans me douter un seul instant de l'emballement que ça allait créer, poursuit-il. Mon grand-père est né en Algérie, mon grand-père m'a toujours parlé de l'Algérie, de son enfance, de son beau pays. Face au déferlement sur les réseaux sociaux, j'en profite pour clarifier les choses. Je n'ai jamais déclaré que je voulais jouer avec la sélection algérienne, cela ne m'a jamais traversé l'esprit, il n'en a jamais été question. Fier de ce qu'est mon grand-père, fier de son histoire qui est aussi celle de ma famille et de l'homme que je suis, j'en profite pour lui dire toute mon admiration en tant que petit-fils.

"Si je devais porter un maillot d'une sélection nationale, ça serait celui de mon pays, la FRANCE", a-t-il enfin tenu à clarifier. Et s'il attend toujours un éventuel appel de Didier Deschamps, le sélectionneur tricolore avait révélé en octobre dernier qu'il n'était pas insensible aux qualités de l'ancien Nîmois, auteur de cinq buts et quatre passes décisives depuis le début de saison. "C'est un joueur qui est intéressant et qui est surprenant sur ce qu'il a été capable de faire lors des trois derniers matchs avec Montpellier, confiait ainsi « DD ». Il est décisif. Si je dis que l'on est attentifs à lui, c'est parce que l'on regarde aussi les matchs de Montpellier et donc forcément les joueurs du club." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.