Bleus - Sagna : "La presse était contre nous avant même le Mondial"

Bleus - Sagna : "La presse était contre nous avant même le Mondial"©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 27 janvier 2021 à 17h38

L'ancien latéral des Bleus, Bacary Sagna, est revenu, notamment, sur ses aventures au sein de l'Équipe de France. Pour lui, la presse était contre la sélection tricolore avant le Mondial 2010 en Afrique du Sud.


Ancien latéral des Bleus, Bacary Sagna a évolué dans cette fin de carrière du du côté de l'Impact de Montréal, au Canada. Ayant aussi porté le maillot de l'AJ Auxerre, de 2004 à 2007, mais également d'Arsenal ou de Manchester City, il a vécu de nombreuses aventures. Dans un entretien accordé à So Foot, le natif de Sens a notamment abordé son temps chez les Bleus, n'esquivant pas le thème du traumatisant Mondial 2010, disputé à Knysna en Afrique du Sud après une qualification très critiquée pour la compétition, suite à la main de Thierry Henry contre l'Irlande. Pour rappel, le 18 novembre 2009, Thierry Henry avait permis aux Bleus de se qualifier pour le tournoi avec une main en forme de passe décisive envers William Gallas.

"On avait tout le temps cette chose qui revenait : 'Vous ne méritez pas, vous vous êtes qualifiés dans des conditions bizarres... ' Malheureusement, c'est la mentalité française. Les gens ne sont jamais contents, ils ne veulent pas le succès des autres. C'est pourquoi je n'habite pas en France, aujourd'hui. Il y avait main, et alors ? Regarde la manière dont Titi a été traité... Dans n'importe quel pays, ce serait une star, juste pour ce geste", a expliqué Sagna.

"La presse française était devenue notre ennemie"

Revenant sur l'échange polémique entre Raymond Domenech et Nicolas Anelka à la mi-temps du match face au Mexique, lors de cette Coupe du Monde 2010, l'ancien latéral a ciblé la presse de façon claire. "La presse française était devenue notre ennemie et elle a envenimé l'histoire. Elle était contre nous, et qu'on ne me dise pas le contraire. Tu penses vraiment qu'elle voulait qu'on fasse une belle Coupe du monde ? Ce n'est pas possible. Elle était contre nous avant même le Mondial."

Persuadé que la France aurait pu remporter l'Euro 2016 face au Portugal si la finale s'était déroulée à Marseille plutôt qu'au Stade de France, Sagna a aussi taclé la presse française, par rapport à la confrontation entre Manchester City et le PSG, en quarts de finale de la Ligue des Champions en 2016 (élimination du PSG). "J'étais content de les sortir, par rapport aux critiques qu'on a essuyées en France. Soi-disant City n'avait pas de défense, les joueurs étaient nuls... Tu peux avoir ton opinion, mais il faut respecter les gens un minimum. Ils se sont dit : 'Ils prennent beaucoup de buts' , oui, sauf que nous, on joue des équipes compétitives à fond... Ce n'est pas la kermesse ! Sur le terrain, nous n'étions pas supérieurs, sauf que la pression était chez eux, pas chez nous. Cette pression a été mise par les journalistes français", a-t-il expliqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.