Bleus : Rabiot, l'un des " plus complets en Europe "

Bleus : Rabiot, l'un des " plus complets en Europe "©Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 24 mars 2021 à 18h22

Probable titulaire avec l'équipe de France mercredi soir contre l'Ukraine, Adrien Rabiot s'est affirmé à la Juventus Turin et chez les Bleus.



Les Bleus débutent l'objectif Coupe du Monde 2022 dans quelques heures, mercredi. L'Ukraine attend les Bleus de Didier Deschamps qui devrait aligner une équipe classique en 4-4-2. Au sein du milieu de terrain de sa formation où on devrait retrouver dix champions du monde sur onze, le sélectionneur devrait aligner Adrien Rabiot sur le côté gauche. Le jeune milieu devrait occuper un poste hybride en venant aussi régulièrement au cœur du jeu comme il l'avait fait brillamment contre le Portugal (1-0).

Paisley sur Rabiot : « Il a tout ! »

Le 14 novembre 2020, l'ancien élément du PSG avait brillé de mille feux en étant dans tous les bons coups, que ce soit offensifs ou défensifs. Des qualités développées à la Juventus Turin. « C'est l'un des joueurs les plus complets en Europe, souligne dans Le Parisien l'ancien défenseur du PSG Grégory Paisley, consultant sur beIN Sports pour le campionato. C'était difficile au début parce qu'il n'avait pas joué pendant six mois à Paris. Il changeait de pays, de championnat aussi. Mais il fait partie des deux milieux incontournables de la Juve, associé à Bentancur, Arthur ou McKennie. Il a tout ! C'est un box-to-box, capable de faire les transitions offensives et défensives à merveille. Et en plus il fait preuve de personnalité. »

Irréprochable sur les trois derniers rassemblements des Bleus

Depuis son arrivée en Italie durant l'été 2019, Rabiot, désormais âgé de 25 ans, a mûri et développé ses qualités. Depuis un an et demi après une période d'adaptation, il s'est intégré puis a convaincu Didier Deschamps qui l'a rappelé à la surprise générale en août dernier. Le natif de Saint-Maurice dans le Val-de-Marne s'est montré irréprochable sur les trois derniers rassemblements des Bleus et a trouvé sa place. Cette saison, il joue régulièrement (23 matchs de Serie A dont 17 titularisations) et recueille les fruits de son travail, même si la Juventus a du mal cette saison et vient de perdre à domicile contre Benevento (0-1). « Mais ce n'est pas une surprise. Il avait déjà côtoyé de sacrés milieux de terrain au PSG. Le haut niveau, il connaissait. Il fallait juste qu'il s'affirme encore davantage et le faire dans une institution comme la Juve, ce n'est pas rien. Son coach Andrea Pirlo a été dithyrambique à son sujet », divulgue Paisley. Les supporters de l'équipe de France espèrent maintenant que l'Ukraine souffrira au Stade de France comme les Portugais il y a quatre mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.