Bleus : Quand Deschamps débutait officiellement contre la Finlande

Bleus : Quand Deschamps débutait officiellement contre la Finlande©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le mercredi 11 novembre 2020 à 18h38

Didier Deschamps avait disputé sa première rencontre officielle à la tête de l'équipe de France contre la Finlande, le 7 septembre 2012. Retour sur cette rencontre alors que les Bleus retrouvent l'équipe scandinave mercredi soir au Stade de France.



Cela n'arrange pas vraiment le calendrier, déjà bien chargé, mais l'équipe de France affronte la Finlande, mercredi soir en amical au Stade de France. Une rencontre initialement prévue en mars dernier mais la pandémie de coronavirus est passée par là... La Finlande ? Les Bleus l'apprécient. En huit matchs, ils l'ont toujours battue. L'un de ces affrontements s'était déroulé le 7 septembre 2012. Une date pas si anodine que cela puisque ce jour-là, un certain Didier Deschamps dirigeait son premier match officiel à la tête des Bleus.

Un 4-3-3 avec une attaque Ménez-Benzema-Ribéry

Laurent Blanc débarqué au lendemain d'un Euro 2012 sans flamboyance (élimination en quart de finale contre l'Espagne) et marqué par les polémiques nées du comportement de Samir Nasri et de Jérémy Ménez (tous deux ensuite suspendus), l'ancien milieu de terrain avait été choisi par la Fédération Française de football et son président Noël Le Graët en tête. Pour entamer son cycle à la tête des Bleus, Deschamps avait d'abord affronté en août l'Uruguay lors d'un pâle galop amical (0-0). Puis, en septembre, l'ancien de Nantes, l'OM et la Juventus Turin n'avait pas un foudre de guerre en face (96eme nation mondiale). Mais ses hommes avaient fait le travail pour débuter les éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 par une victoire sur la plus courte des marges contre la Finlande (1-0).


Pour son premier match officiel en tant que sélectionneur national, le champion du monde 1998 et champion d'Europe 2000 avait opté pour un schéma en 4-3-3. Anthony Réveillère, Mapou Yanga-Mbiwa, Mamadou Sakho et Patrice Evra avaient débuté en défense devant Hugo Lloris. Rio Mavuba, Yohan Cabaye et Abou Diaby avaient animé l'entrejeu, tandis que le trio Jérémy Ménez-Karim Benzema-Franck Ribéry avait été choisi pour dynamiser l'attaque par Deschamps.

Abou Diaby unique buteur

Les trois attaquants français, aujourd'hui très loin des Bleus même s'ils sont encore en activité (à la Reggina, eu Real Madrid et à la Fiorentina), n'avaient pas marqué. Benzema s'était toutefois illustré par une passe décisive après avoir récupéré le ballon au milieu de terrain et après avoir dribblé deux joueurs. Une passe « dé », la seule de la rencontre pour Diaby, unique buteur d'une belle frappe à ras de terre à la 20eme minute. Cabaye n'avait pas été loin de doubler la mise mais Hradecky, le dernier rempart finlandais, avait empêché de ballon d'atterrir dans sa lucarne. Pukki, toujours présent dans les rangs scandinaves et probable titulaire mercredi soir à Saint-Denis, avait par la suite pensé égaliser mais Réveillère l'avait contré. Les hommes de Deschamps étaient donc repartis avec l'essentiel (1-0) et trois premiers précieux dans un groupe comprenant l'Espagne, alors double champion d'Europe et champion du monde en titre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.