Bleus : Pour les penalties, Giroud prend position

Bleus : Pour les penalties, Giroud prend position©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 10 septembre 2019 à 23h55

A l'issue de la victoire de la France sur Andorre (3-0) ce mardi, Olivier Giroud a évoqué sa déception de ne pas avoir marqué mais s'est surtout félicité de la victoire aisée des siens.

Olivier Giroud, deux victoires nettes en deux matchs, le contrat est rempli...

Oui, bien sûr. Je pense que nous avons mis les ingrédients nécessaires ce mardi soir, même si nous avons joué de malchance et que nous aurions pu marquer plus de buts. Nous avons très bien géré ce match, sans tomber dans leur faux-rythme. La circulation de balle était bonne, le nombre d'occasions assez élevé. Tout cela est positif !

Êtes-vous déçu de ne pas avoir marqué ?

Forcément ! Ce genre de match, qui se transforme assez vite en un attaque-défense, est censé plaire aux avant-centres. Mais il y avait très peu d'espace et nous n'étions en général que deux à la retombée des centres. Pour ma part, je n'ai pas eu l'opportunité de mettre ce but qui m'aurait fait plaisir. Je suis malgré tout satisfait que d'autres aient marqué à ma place. L'équipe a gagné, c'est l'essentiel.

Giroud : « Tirer les penalties ? Je suis prétendant ! »

Antoine Griezmann reste sur deux penalties ratés. Tirerez-vous le prochain qui se présentera ?

C'est une bonne question, nous en discuterons (rires) ! Sur ce match, j'ai pris le ballon et le lui ai immédiatement donné, pour qu'il tente de reprendre confiance dans cet exercice. Malheureusement, le gardien a réalisé un très bel arrêt. On verra ce qu'il en sera la prochaine fois. Je suis un prétendant en tout cas !

Quel bilan tirer de la rentrée des Bleus ?

Ça a été une rentrée studieuse, sérieuse, appliquée et marquée par une grande concentration.

Gagner ce genre de matchs face à des blocs bas, c'est appréciable, non ? Car cela n'a pas toujours été le cas par le passé...

Oui, mais avec tout le respect que j'ai pour Andorre, cela reste une équipe assez modeste, qui n'a pas franchement d'autre choix que de défendre et de mettre les deux bus devant la cage. Ils ont joué avec générosité et abnégation, sans rien lâcher, mais nous nous sommes facilité la tâche en marquant très tôt.

Propos recueillis par R.F. au Stade de France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.