Bleus : Marcus Thuram veut "dire stop à ces actes qu'on voit tous les jours"

Bleus : Marcus Thuram veut "dire stop à ces actes qu'on voit tous les jours"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 04 décembre 2020 à 22h13

Dans le sillage de son père Lilian, Marcus Thuram fait entendre sa voix à propos des problèmes de société en France. L'attaquant de Mönchengladbach et néo-international a livré son sentiment pour beIN SPORTS.



Marcus Thuram, exilé à Mönchengladbach, prend la parole à propos des affaires de violences policières en France : "C'était déjà malheureux avec George Floyd, c'est regrettable d'attendre d'avoir des images comme ça pour réagir." Le fils de Lilian, profitant de la reprise de la Bundesliga avant les autres championnats (au mois de mai), avait été un des premiers à célébrer un but avec le genou à terre. "Tout le monde sait qu'il y a des inégalités partout, là c'est un monsieur noir qui s'est fait agresser. Il faut combattre ces injustices, en tant que footballeur professionnel j'ai la chance d'être entendu et je continuerai à défendre ça. Depuis tout petit, papa nous parle beaucoup de football, mais encore plus d'être quelqu'un de respectable."

"Mon père m'a fait prendre conscience"

Et pour le fils de Lilian, "c'est savoir dire stop des actes qu'on voit tous les jours, donc c'est le moment". Lilian Thuram a toujours été une des personnalités publiques françaises très engagés face à toutes les formes d'inégalité, et notamment le racisme. "Depuis l'âge de neuf ans, on m'a expliqué que j'étais inférieur car j'étais noir", expliquait-il en 2018 à Brut. "Moi, j'ai toujours su que j'étais noir, reprend son fils Marcus. Car mon père m'a donne cette éducation, qui m'a fait prendre conscience très jeune que les gens voyaient la couleur de peau avant plein d'autres choses."


La semaine dernière, pour nos confrères de Mediapart, Lilian Thuram avait déjà fait part de ses impressions : "Même moi, en regardant la vidéo tout au début, je me suis dit: 'C'est une arnaque, ce ne sont pas de vrais policiers. C'est quelqu'un qui lui en veut personnellement et qui veut le violenter'. Ce n'est pas normal que l'on puisse vivre dans une société où on a perdu confiance dans la police. Non, on ne peut pas légitimer ça."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.