Bleus : Les clés de France - Albanie

Bleus : Les clés de France - Albanie©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 07 septembre 2019 à 08h30

Confrontée à l'Albanie au Stade de France ce samedi (20h45) dans la course à l'Euro 2020, l'équipe de France vise la victoire afin de conserver la tête de son groupe. Découvrez les clés de la rencontre.


Trouver des brèches dans la défense à cinq de l'Albanie

Depuis le changement de sélectionneur en fin de saison dernière, l'Albanie évolue avec une défense à cinq. Contre l'équipe de France, elle va laisser le ballon à son adversaire et attendre regroupée devant sa surface. Un schéma pas simple pour les hommes de Didier Deschamps. « La clé, ce sera l'utilisation du ballon », prévient Hugo Lloris. « Il faudra trouver des espaces, des intervalles, et ça passera par la mobilité, la percussion et la justesse technique », ajoute Didier Deschamps. Pour ce faire, des profils offensifs comme ceux de Thomas Lemar et Kinsley Coman pourraient être retenus pour animer les couloirs de l'équipe de France.

Retrouver le caractère porté disparu en Turquie

En Turquie, avant la coupure estivale, les Bleus s'étaient fait manger dans tous les secteurs et avaient été logiquement battus. La défaite n'a d'ailleurs toujours pas été digérée. « On peut toujours chercher des explications à une défaite, mais là, la performance était tellement en-dessous de tout qu'il vaut mieux tourner la page », souffle Didier Deschamps. Face à des Albanais généreux dans l'effort, les champions du monde devront retrouver ce caractère qui avait fait leur force en Russie il y a un an. « Ils aiment les duels, l'engagement, ils sont prêts à défier l'équipe de France chez elle. On va devoir rentrer dans le match avec l'envie de gagner les duels, l'envie de faire les efforts, ce qui n'avait pas été le cas en Turquie », rappelle le capitaine Hugo Lloris.

Repenser l'animation offensive sans Mbappé

Blessé aux ischio-jambiers, Kylian Mbappé va manquer le premier rassemblement de sa carrière depuis qu'il est international. Sans lui, les Bleus perdent une de leurs armes principales sur le plan offensif. « Je pense que les réponses sont toujours d'ordre collective », juge Lloris en bon capitaine. « Je ne vais pas demander aux joueurs offensifs de faire ce que fait Kylian. Ce n'est pas le même profil », enchaîne Deschamps, qui pourrait faire confiance à Kingsley Coman plutôt qu'à Moussa Sissoko pour prendre à revers le bloc bas des Albanais. « On peut aussi s'appuyer sur l'expérience d'Olivier Giroud et d'Antoine Griezmann pour emmener tout le secteur offensif dans la bonne direction », imagine Lloris. Les pistes sont donc diverses.

Assurer l'équilibre malgré l'absence de Kanté

En juin, contre la Turquie, l'absence de N'Golo Kanté a coûté cher à l'équipe de France. « NG a un rôle très important avec nous, reconnaît le sélectionneur tricolore. C'est le cœur de l'équipe. D'autres joueurs ont cette capacité, mais lui est très important dans cette transition entre la phase offensive et la phase défensive. » Sans le joueur de Chelsea, encore absent, Corentin Tolisso pourrait être associé à Blaise Matuidi. Un milieu « de très grande qualité », dixit Hugo Lloris, qui l'a vu revenir de blessure « avec beaucoup d'envie et de fraîcheur ». « Il peut évoluer dans un milieu à deux, comme à trois, complète Didier Deschamps. C'est un milieu moderne assez complet parce qu'il a une bonne densité athlétique, il est intéressant à la récupération mais il utilise aussi très bien le ballon. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.