Bleus : Le Graët veut Zidane après Deschamps

Bleus : Le Graët veut Zidane après Deschamps©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 13 février 2021 à 10h00

Sur RTL, Noël Le Graët, le président de la FFF, s'est exprimé sur son désir de voir Zinédine Zidane prendre la succession de Didier Deschamps chez les Bleus, quand ce dernier partira.

En raison de la très belle histoire qu'il a connue avec les Bleus en tant que joueur, Zinédine Zidane est destiné à retrouver un jour ou l'autre la sélection tricolore dans la peau du coach. Le poste en question semble lui être promis, et c'est une éventualité qu'approuve tout à fait Noël Le Graët, le président de la fédération.

Le patron du football français s'est exprimé à la radio RTL pour dire qu'il n'y a pas un meilleur candidat que Zidane si jamais Didier Deschamps venait à quitter ses fonctions. « Le successeur de DD un jour ? On a de très bons rapports avec Zidane. À titre personnel, au moins. Si Didier arrêtait, si j'étais encore en place, la première personne que je verrais, c'est Zidane », a-t-il confié. Le Graët brigue pour rappel un quatrième mandat à la tête de la FFF. S'il est élu, il resterait en place jusqu'en 2025 au moins.

Zidane est l'élu, mais Deschamps reste prioritaire

Zidane est actuellement en charge du Real Madrid, le seul club qu'il a coaché depuis qu'il a entamé sa reconversion. Jusqu'ici, il n'a exprimé aucune volonté de changer d'air. Néanmoins, il ne fait aucun doute que diriger son pays fait partie de ses ambitions personnelles. Par ailleurs, il semble qu'il soit arrivé au bout de l'aventure dans la capitale espagnole, avec des résultats qui déclinent graduellement et une présence de plus en plus contestée par les médias.

Le Graët a donc choisi de miser sur ZZ. Cela étant et il insiste bien dessus ; la balle est dans le camp de Deschamps. Si ce dernier décidait de poursuivre au-delà de son bail actuel qui expire en 2022, c'est avec lui et personne d'autre qu'il continuera à travailler. « La prolongation de Deschamps ? La réponse appartient presque à Didier. Quoi qu'il arrive, ce ne sera pas quelqu'un qui sera sur le bord de la touche », a clamé le dirigeant breton.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.