Bleus : Le Graët regrette le morceau de Youssoupha

Bleus : Le Graët regrette le morceau de Youssoupha©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 27 mai 2021 à 11h09

Après la polémique sur le choix du rappeur Youssoupha pour accompagner l'annonce de la liste des Bleus pour l'Euro, Noël Le Graët, le président de la FFF, s'est totalement désolidarisé de cette initiative : "Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée."



Noël Le Graët regrette. Interrogé par Le Parisien sur le morceau « Écris mon nom en Bleu, crie mon nom en Bleu » du rappeur Youssoupha, qui accompagnait l'annonce de la liste des 26 joueurs pour l'Euro par Didier Deschamps, le président de la Fédération française de football a exprimé des regrets, alors que le choix de cet artiste a été remis en cause par l'extrême droite. Pas pour les paroles de ce titre, mais parce que, selon le numéro 2 du Rassemblement National Jordan Bardella, sur France Info, "on a cédé à une partie racaille de la France en (le) choisissant". L'eurodéputé a dénoncé les "paroles virulentes" qu'a pu avoir le rappeur envers Marine Le Pen et Eric Zemmour. Ce dernier avait d'ailleurs porté plainte pour injure et diffamation contre Youssoupha, mais avait perdu son procès en appel en 2012, la cour d'appel de Paris estimant que les propos du rappeur, qui avait notamment traité le polémiste de "con" dans une chanson, "n'excédaient pas les limites admissibles en matière de liberté d'expression artistique".

Dans un entretien accordé au Parisien, Le Graët s'est totalement désolidarisé de cette initiative, martelant que ce titre "n'est pas l'hymne des Bleus" et qu'il "ne figure pas sur le site de la Fédération et on n'a pas l'intention de demander aux gens de reprendre ces paroles." "Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus, se justifie-t-il, assez maladroitement. Personnellement, je l'ai découvert. Certains aiment le rap, d'autres moins. Youssoupha est un bon rappeur qui, comme d'autres, a pu avoir des paroles déplacées. Je crois que nous n'aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d'habitude, sans communication." Le rappeur de 41 ans, de son nom complet Youssoupha Mabiki Zola, a en revanche reçu le soutien de la ministre des Sports. "Youssoupha est un rappeur qui est populaire, qui est engagé contre le racisme, qui a des convictions, a déclaré Roxana Maracineanu sur France Info. La Fédération française de football est aussi engagée contre le racisme, le sport en général l'est aussi. Il promeut la diversité dans cette chanson. La diversité de cette équipe de football qui se réunit autour d'un même maillot, d'un drapeau français c'est quelque chose de magnifique, cela correspond aux valeurs du football." L'ancienne nageuse en avait aussi profité pour dénoncer ceux qui veulent "instrumentaliser le football".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.