Bleus : La réaction de Camavinga après sa convocation

Bleus : La réaction de Camavinga après sa convocation©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 01 septembre 2020 à 17h30

Appelé en équipe de France, pour la toute première fois, à seulement 17 ans, Eduardo Camavinga mesure la chance qu'il a.

Eduardo Camavinga est actuellement la grande attraction du premier rassemblement de la saison de l'Equipe de France. Après avoir prouvé sa valeur avec le Stade Rennais, et quelques mois seulement après avoir obtenu sa naturalisation, le jeune milieu de terrain (17 ans) a été appelé par Didier Deschamps. Une convocation qu'il a accueillie avec « un grand bonheur et de la fierté ». « Représenter son pays, c'est quelque chose de grand. Ça me tenait à cœur et aussi à ma famille. Il faudra porter ce maillot avec honneur », a-t-il déclaré lors de sa première conférence de presse avec le maillot bleu sur les épaules.

« Ne pas trop se prendre la tête »

S'il est aligné lors du match contre la Suède ou celui face à la Croatie, Camavinga deviendra le plus jeune international français de la période d'après-guerre. « J'ai vu ça, mais ce n'est pas le plus important, a-t-il assuré. Il faut d'abord faire un bon stage et après rester le plus longtemps possible. Ce serait un rêve (de jouer), un rêve de gosse même si je suis encore un enfant (rires) Ce serait quelque chose de fabuleux, surtout pour mes proches, quelque chose que je voulais depuis tout petit. »



Avec Rennes, Camavinga a déjà démontré qu'il savait faire abstraction du contexte et toute la pression qui peut y avoir sur un joueur adolescent qui découvre prématurément le plus haut niveau. Il espère pouvoir le faire à un niveau encore plus important, en répondant aux attentes en sélection : « Je sais d'où je viens. Je sais que si je fais n'importe quoi, mes parents vont me le rappeler. Je suis bien entouré. Je ne me fais pas de souci, a-t-il tonné. Tout ce qui m'arrive, il fallait s'y préparer. J'ai commencé très tôt en Ligue 1. On espère toujours jouer avec sa sélection un jour. Grâce à mon travail, c'est arrivé tôt. Il ne faut pas trop se prendre la tête, vivre au jour le jour et profiter de chaque instant ». S'il montre la même assurance sur le terrain qu'il n'a devant les micros, et vu tout ce qu'il affiche déjà comme qualités, alors il n'y a définitivement plus aucune inquiétude à se faire pour ce jeune prodige.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.