Bleus : La FFF enverra une délégation à Doha mardi

Bleus : La FFF enverra une délégation à Doha mardi©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le vendredi 14 octobre 2022 à 22h20

Dans une période riche en polémiques, la FFF a annoncé ce vendredi soir qu'elle enverra mardi une délégation de contrôle au camp de base de l'équipe de France pour la Coupe du monde au Qatar. Les dirigeants qui seront sur place devront notamment veiller à ce que les droits des employés intervenant sur les lieux soient respectés.



La FFF a décidé de passer à l'action. Ce vendredi, au lendemain de l'émission "Complément d'enquête" diffusée sur France 2, et dans laquelle ont été abordées les conditions de vie déplorables des travailleurs sur les chantiers de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre - 18 décembre), l'instance a annoncé l'envoi d'une délégation mardi à Doha. La finalité est notamment de "contrôler le camp de base de l'équipe de France", précise le communiqué officiel.

"Ne pas céder au « Qatar bashing » et participer à cette compétition ne signifient pas cautionner ou fermer les yeux"

"Cette mission a pour objectif de vérifier que l'hôtel de l'équipe de France et ses sociétés prestataires respectent leurs engagements de respect des droits sociaux des employés qui interviendront sur le camp de base durant la compétition (paiement du salaire, des heures supplémentaires, conditions de logements décents, jours de repos, fin de la Kafala...)", peut-on également lire. Philippe Diallo, vice-président de la FFF, Florence Hardouin, Directrice générale, et Erwan le Prevost, directeur des relations institutionnelles et internationales, se rendront sur place.


Dans son communiqué, la FFF appelle à ne pas "céder au « Qatar bashing ». "Comme l'a rappelé le président de la République lors de sa visite au Qatar en décembre 2021, si la condition des travailleurs sur les chantiers de la Coupe du monde n'est pas satisfaisante au regard des standards européens, les réformes constatées depuis 3 ans vont dans la bonne direction. Ne pas céder au « Qatar bashing » et participer à cette compétition ne signifient pas cautionner ou fermer les yeux", peut-on lire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.