Bleus : L'étonnante confession d'Upamecano

Bleus : L'étonnante confession d'Upamecano©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 06 novembre 2022 à 08h52

Dayot Upamecano s'est affirmé avec le Bayern Munich et postule à une place dans la liste de Didier Deschamps pour la Coupe du Monde.



A 24 ans, il devrait disputer sa première Coupe du Monde dans quelques jours au Qatar. Dayot Upamecano n'est pas blessé dans un secteur qui préoccupe, comme le milieu de terrain, Didier Deschamps - la défense - et il est bon, voire même très bon , cette saison. Le défenseur central, qui a étalé du bon et du moins bon en 7 sélections, s'est affirmé sous le maillot du Bayern Munich avec qui il était encore titulaire samedi pour le mener à la victoire (3-2 sur le terrain du Hertha Berlin).

Upamecano : « J'ai aussi travaillé ma voix, pour plus communiquer »

Après une première saison compliquée en Bavière, le jeune Français a beaucoup travaillé sur lui durant l'été et il est régulièrement aligné par Julian Nagelsmann , le coach du Bayern. « Un grand joueur, c'est ça : travailler sur les difficultés qu'il a. J'ai regardé ce que j'avais fait de bien et de mal la saison dernière. Et j'ai travaillé là-dessus. J'ai pris un préparateur physique qui m'a fait bosser les appuis, la vélocité, le volume. J'ai aussi travaillé ma voix, pour plus communiquer. Et aujourd'hui, je me sens très bien », confie dans L'Equipe Upamecano qui livre ensuite une étonnante confession, rare chez un joueur de ce niveau, en évoquant sa voix.


« On a travaillé avec un monsieur qui faisait de l'opéra »

« Quand j'étais jeune, j'avais des difficultés à communiquer. Donc ce n'est pas quelque chose de nouveau mais là je ressentais le besoin de travailler ma voix pour davantage diriger ma défense. On a travaillé avec un monsieur qui faisait de l'opéra. Je ne peux plus vous les citer mais c'étaient des mots un peu compliqués à répéter, explique-t-il en riant. L'idée, c'est de le répéter avec une voix forte pour qu'elle porte, pendant 90 minutes. On a chanté aussi. C'était intéressant. C'est important de crier. Pas crier pour crier mais pour diriger une équipe. Un défenseur voit le jeu de derrière, c'est essentiel de savoir le faire pour être un leader », détaille Upamecano qui compte bien défendre les couleurs tricolores à la fin du mois à la Coupe du Monde. « Franchement ce serait un rêve, j'espère, je travaille pour ça. Tout le monde le dit mais c'est vrai : c'est un rêve d'enfant une Coupe du monde », avoue l'ancien joueur de Valenciennes et du RB Leipzig.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.