Bleus - Koscielny et le Mondial 2018 : "La cicatrice qui restera là toute ma vie"

Bleus - Koscielny et le Mondial 2018 : "La cicatrice qui restera là toute ma vie"©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 16h26

Heureux à Bordeaux, sur le terrain comme en famille, Laurent Koscielny a évoqué son absence lors du Mondial 2018, en Russie. Il a reconnu avoir été marqué par le fait de manquer l'aventure vécue par les Bleus.



À 35 ans, Laurent Koscielny s'avance doucement vers la fin de sa carrière dans le monde du football, tout du moins en tant que joueur. Revenu en France, sous les couleurs des Girondins de Bordeaux en 2019, l'ancien défenseur d'Arsenal est un élément important dans l'effectif dirigé par Jean-Louis Gasset, qui l'a titularisé à 10 reprises cette saison. Pour Koscielny, ce retour est bénéfique, comme il l'a affirmé dans un entretien accordé à France Football. "Ici, à Bordeaux, tout est réuni pour que je puisse m'épanouir sur le terrain, pour que ma famille puisse être heureuse, mes proches également, puisqu'on est à seulement deux heures de chez mes parents. Si tout le monde est heureux, tout va bien. Pour l'instant, je suis très heureux sur le terrain avec ce groupe-là. Il est sain, travailleur. Ça faisait longtemps que je n'avais pas retrouvé cette atmosphère. Les mecs ne se prennent pas la tête, ils bossent bien, sont solidaires. Si un ne joue pas trop, on lui remonte le moral", a-t-il fait savoir.

Ancien élément d'Arsenal, club au sein duquel il a évolué durant neuf années (2010-2019), il a pu goûter à l'intensité tant valorisée de la Premier League, un championnat qu'il considère spécial. "L'Angleterre, c'est le Championnat le plus regardé au monde, le Championnat où l'on trouve les meilleurs joueurs au monde. En termes d'intensité, de duels, de qualité, c'est clair que c'est l'endroit où tous les joueurs veulent évoluer. J'en ai profité pendant neuf ans", s'est souvenu le natif de Tulle.

"La vie n'est pas toujours droite"

Au rayon des mauvais souvenirs, forcément, figure sa blessure subie le 3 mai 2018 lors de la défaite d'Arsenal contre l'Atlético Madrid, en demi-finale retour de la Ligue Europa. Victime d'une rupture d'un tendon d'Achille, il avait été absent durant six mois, et forfait pour le Mondial 2018, remporté par les Bleus de Didier Deschamps en Russie ultérieurement. "C'est une cicatrice qui restera là toute ma vie, mais avec le recul et le deuil que j'ai fait sur cet événement, je n'ai aucun souci pour en parler. Je n'ai pas le choix, il faut avancer. La vie n'est pas toujours droite. Il y a des hauts et des bas. Quand c'est haut, c'est bien, c'est facile. Tout vous réussit, mais quand on est sur la pente descendante, c'est là qu'on voit les personnes qui ont du caractère", a expliqué Koscielny, sur ce sujet délicat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.