Bleus : KFC se désolidarise de Béral

Bleus : KFC se désolidarise de Béral©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 21 septembre 2022 à 18h45

Isolé, le vice-président de KFC France est désavoué directement et publiquement par la direction de son entreprise, qui rappelle la solidité de son engagement avec l'équipe de France et ne souhaite pas froisser Kylian Mbappé.



Alain Béral, le vice-président de KFC France, était monté au créneau mardi pour tenter un recadrage en règle de Kylian Mbappé, après le refus de ce dernier de prendre part à des opérations marketing qui ne seraient pas compatibles avec ses engagements personnels. Sauf que la chaîne de restauration rapide s'est officiellement désolidarisée des propos de son dirigeant, qui s'était exprimé en marge d'un carrefour professionnel. "Ils relèvent d'opinions personnelles, mais ne reflètent en aucun cas la position de l'entreprise", qui "regrette" ces paroles prononcées puis rapportées mercredi. "KFC France souhaite également préciser que le vice-président ne s'est pas exprimé au nom de l'entreprise, mais dans le cadre d'une conversation privée au cours d'un évènement lié à ses fonctions de président de la Ligue nationale de basket."

Comme s'il y avait besoin d'une nouvelle affaire, qui pourrait désormais opposer la Fédération de football et la Ligue de basket... "Le partenariat conclu entre KFC et la Fédération a toujours été une source de fierté pour l'entreprise, qui a toute confiance dans la capacité de la FFF à faire émerger des solutions satisfaisantes pour l'ensemble de ses partenaires comme pour les joueurs, dont Kylian Mbappé, dont nous comptons parmi les premiers supporters comme des millions de Français." Lundi, la Fédération avait communiqué sur le fait d'avoir trouvé un accord qui allait dans le sens des joueurs, alors que la star du Paris Saint-Germain menaçait à nouveau de boycotter la photo avec le sponsor. Béral, mardi, avait parlé de "caprice de jeunesse" de la part du joueur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.