Bleus : Hamilton au soutien des Français victimes de racisme

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 22 décembre 2022 à 08h50

Alors que certains joueurs de l'équipe de France ont reçu des insultes racistes après la finale de la Coupe du monde 2022, Lewis Hamilton a tenu à les soutenir sur les réseaux sociaux.

Face au racisme, Lewis Hamilton monte une nouvelle fois au créneau. Depuis dimanche, alors que certains joueurs de l'équipe de France ont été victimes d'insultes racistes sur les réseaux sociaux, le Britannique a dernièrement pris la parole sur le sujet. En effet, peu après la défaite des Bleus au Qatar, en finale de la Coupe du monde 2022 face à l'Argentine (3-3, 4-2 tab), plusieurs Français, à savoir Hugo Lloris, Aurélien Tchouaméni, Kingsley Coman et Randal Kolo Muani, ont été la cible de certains individus, notamment sur Instagram. Face à cela, le pilote de l'écurie Mercedes a tenu à afficher son soutien. « Dégoûté mais pas surpris. Aurélien Tchouaméni et Randal Kolo Muani ont tout donné, ce sont des héros pour beaucoup de gens et ne méritent que le respect », a ainsi déclaré le septuple champion du monde de Formule 1, mercredi lors d'une story sur son compte Instagram.


La FFF ne vas pas en rester là

Pour rappel, après avoir été témoin de ces insultes racistes, le Bayern Munich, le club de Coman, avait rapidement réagi à cela. « Nous condamnons fermement ces commentaires racistes. La famille du Bayern est derrière toi, King. Le racisme n'a pas sa place dans le sport et dans notre société », a déclaré le club bavarois, dans un message publié notamment sur son compte Twitter. Quelques jours après, c'est la Fédération française de football (FFF) qui s'était attaquée au problème. « A la suite de la finale de la Coupe du monde, plusieurs joueurs de l'Equipe de France ont fait l'objet de propos racistes et haineux inacceptables sur les réseaux sociaux. La FFF les condamne et va porter plainte contre ses auteurs », peut-on lire dans un communiqué, lui aussi visible sur le réseau social récemment racheté par Elon Musk. L'affaire ne devrait évidemment pas s'arrêter là et les coupables devraient normalement devoir s'expliquer devant la justice suite à leurs insultes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.