Bleus : Giroud a refusé l'OL à cause de... Benzema

Bleus : Giroud a refusé l'OL à cause de... Benzema©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 09 septembre 2020 à 21h54

L'absence de Karim Benzema en équipe de France a offert un boulevard à Olivier Giroud depuis cinq ans. Une situation qui offre des retombées malheureuses et inattendues, comme ce dernier l'a expliqué.



Le livre autobiographique d'Olivier Giroud paraîtra jeudi, ce qui amène l'attaquant de Chelsea et des Bleus - qui vient d'atteindre la barre des 40 buts en sélection, après sa nouvelle réalisation mardi lors du succès de l'équipe de France face à la Croatie (4-2) - à réaliser une grosse campagne de promotion.

"Pas envie de courir le moindre risque pour ma famille"

Parmi les médias ayant interrogé l'avant-centre, Le Progrès a voulu en savoir plus sur une des révélations de l'ouvrage, à savoir le refus d'Olivier Giroud de signer à l'OL cet hiver à cause de Karim Benzema, puisqu'il s'agit de son club formateur : "Malheureusement, c'est la cruelle vérité. Je suis obligé de composer avec ça. Après, sur le plan footballistique, j'aurais pu assumer sans problème. Mais je n'avais pas envie de courir le moindre risque pour ma famille ou d'entraîner des désagréments en dehors du football par rapport à ça, quand j'ai vu comment certains réagissaient."


L'ancien Montpelliérain a aussi parlé de l'après-titre mondial : "Ça n'a rien changé dans ma façon de vivre. Mais j'imagine que ça a changé le regard des gens, des jeunes comme moi qui avaient des étoiles dans les yeux en 1998. On est des exemples. On me dit : 'Merci pour la Coupe du monde, merci pour ce que vous avez fait'. C'est que du bonheur." Olivier Giroud est également passé chez Quotidien (sur TMC), où il a évoqué son frère aîné de neuf ans, Romain, qui était "un grand espoir" : "Il n'a pas eu l'opportunité de signer pro, mais il a une quarantaine de sélections en équipe de France de jeunes avec Thierry Henry, Nicolas Anelka, David Trezeguet... Ce n'est pas facile, le football de haut niveau. C'est un milieu compliqué, il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.