Bleus : France-Ukraine, un soir de 2013

Bleus : France-Ukraine, un soir de 2013©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le mercredi 16 septembre 2020 à 20h20

Le 7 octobre prochain, la France affrontera l'Ukraine, en match amical. Un adversaire que les Bleus connaissent bien pour l'avoir éliminé en barrages qualificatifs pour le Mondial 2014, dans une double confrontation, en novembre 2013, qui a marqué les esprits.



L'équipe de France s'apprête à affronter une vieille connaissance. En effet, le 7 octobre prochain, les Bleus défieront l'Ukraine, en match amical. Un adversaire que les Tricolores n'ont plus joué depuis 2013 et quel souvenir ! En effet, cette année-là, les hommes de Didier Deschamps étaient allés chercher leur qualification pour la Coupe du Monde 2014, en barrages. Cette double confrontation s'était donc jouée contre les Ukrainiens. Le 15 novembre 2013, ces derniers pensaient certainement avoir déjà validé leur ticket pour le Brésil, en s'imposant sur le score de 2-0, grâce à des buts des attaquants Roman Zozulya (61eme) et Andriy Yarmolenko, sur penalty (82eme). Finalement, les Français avaient été bien trop vite enterrés et quatre jours plus tard, soit le 19 novembre 2013, ils ont complètement renversé la situation, en s'imposant 3-0, grâce à un but de l'attaquant Karim Benzema (34eme), mais également et surtout grâce à un improbable doublé du défenseur Mamadou Sakho (22eme, 72eme).

Un groupe est né ce soir-là

Une éclatante qualification qui a ainsi permis aux Bleus de s'envoler pour le Brésil, afin d'y disputer le Mondial 2014. Cette rencontre a également offert la possibilité aux Français de se réconcilier définitivement avec leur équipe nationale. D'ailleurs, à l'issue de la rencontre, les supporters refusaient de quitter le stade. Comme le relate un documentaire diffusé sur France 5, certains fans ont même filmé une scène surréaliste. En effet, à ce moment-là, Olivier Giroud s'est emparé du micro du speaker pour entonner une Marseillaise. « J'avais envie de communier avec tous les Français, tous les spectateurs qui étaient dans le stade et puis, même les gens devant leur télé. J'ai lancé la Marseillaise au micro dans un moment, un peu, d'euphorie », explique-t-il ainsi notamment dans ce fameux documentaire. Un hymne national repris en cœur par l'ensemble de l'effectif ainsi que par le public. Un véritable moment de communion et la naissance d'un groupe, depuis devenu vice-champion d'Europe en 2016, mais également et surtout champion du monde en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.