Bleus / Deschamps : " Zidane ? La place n'est pas libre "

Bleus / Deschamps : " Zidane ? La place n'est pas libre "©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le lundi 08 août 2022 à 11h05

A quelques mois de la Coupe du monde 2022, Didier Deschamps a dernièrement évoqué son avenir auprès du Parisien, ainsi que l'envie de Zinédine Zidane d'entraîner un jour les Bleus.



Le message a le mérite d'être clair. Après un dernier rassemblement complètement raté en juin dernier pour des matchs de Ligue des nations et à quelques mois de la Coupe du monde 2022, ainsi que de la fin de son contrat, Didier Deschamps a mis les choses au clair lors d'une interview accordée au Parisien. Alors qu'il avait déclaré ne pas être « usé », le sélectionneur français a réitéré ses propos, tout en faisant un petit point sur l'état de son groupe. A commencer par la situation de Paul Pogba, de retour à la Juventus Turin mais blessé au genou droit et qui va être absent pendant plusieurs semaines. « Je suis bien évidemment en contact avec Paul. Sa participation au Mondial, aujourd'hui, n'est pas remise en cause », a confié "DD", qui devrait dévoiler sa liste pour le Qatar entre « le 7 et le 11 novembre en fonction des diffuseurs. » Par la suite, l'ancien milieu de terrain a notamment évoqué le cas de Zinédine Zidane, qui ne cache pas son envie de lui succéder, et son propre avenir avec la France.

Zidane va devoir encore patienter ?

« J'ai toujours placé l'équipe de France au-dessus de moi, au-dessus de tout. Aujourd'hui, la place n'est pas libre puisque je l'occupe avec mon staff. Après, chacun a la liberté de dire ce qu'il veut et comme il le veut. Sur moi, ça n'a aucun impact. L'intérêt, aujourd'hui, pour les joueurs et l'ensemble de la sélection, c'est d'être performant à la Coupe du monde. Tout ce qui peut aller à l'encontre de cet objectif commun n'est pas forcément une bonne chose. (...) Mon contrat ? Sincèrement, je ne me pose pas la question. Ce n'est pas l'actualité. On verra bien après le Mondial, a notamment déclaré Deschamps. Je n'ai jamais préparé une compétition en extrapolant sur son issue. Je suis tranquille. Serein. Je ne suis ni usé ni fatigué. » Courant septembre, lors du prochain rassemblement international, le sélectionneur tentera de redresser la barre contre l'Autriche (le 22) et au Danemark (le 25) pour maintenir les Bleus en Ligue A de la Ligue des nations. Une relégation ferait tout de même mauvais genre peu avant le Qatar.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.