Bleus : Deschamps veut se qualifier avant le déplacement en Finlande

Bleus : Deschamps veut se qualifier avant le déplacement en Finlande©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 12 novembre 2021 à 18h30

Avant le match entre l'équipe de France et le Kazakhstan, samedi au Parc des Princes dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (20h45), Didier Deschamps a tenu une conférence de presse. Le sélectionneur des Bleus a confirmé son désir de qualification dès cette rencontre, et également la disponibilité de Karim Benzema.


L'équipe de France est proche de valider son billet pour la prochaine Coupe du monde, prévue au Qatar du 21 novembre au 18 décembre 2022. Opposée au Kazakhstan, samedi sur la pelouse du Parc des Princes dans le cadre des éliminatoires au Mondial (20h45), la sélection tricolore sera qualifiée en cas de succès face à son adversaire. En tête du groupe D avec 3 points de plus que l'Ukraine, la sélection championne du monde en titre ne compte pas attendre son déplacement à Helsinki, mardi en Finlande, pour valider sa qualification, a prévenu Didier Deschamps, ce vendredi en conférence de presse.

"Karim sera disponible ce samedi"

"La qualification, c'est toujours une longue route. L'essentiel c'est d'y être. A nous de faire que l'on soit déjà qualifier avant le déplacement en Finlande. L'important pour nous, c'est d'atteindre un autre objectif en 2021 et celui-là est essentiel", a affirmé le sélectionneur national dans des propos relatés par RMC Sport. Privés de nombreux éléments, comme Raphaël Varane, Presnel Kimpembe (ischio-jambiers) et Paul Pogba (lésion du quadriceps de la cuisse), les Bleus pourront compter sur la disponibilité de Karim Benzema, absent des entraînements collectifs en raison d'une gêne musculaire. "Il n'a pas fait de séances collectives mais en a fait de très bonnes. On a pris aucun risque. Karim sait aussi se gérer après un petit souci avec le Real. Il participera à la séance et sera disponible ce samedi", a expliqué Didier Deschamps.


Affirmant de nouveau l'impact de la victoire, la meilleure vitamine possible, le natif de Bayonne s'attend à une opposition relevée contre le Kazakhstan, en dépit de sa place de lanterne rouge avec 3 points en 7 matchs. "Ils ont obtenu deux nuls dans le temps additionnel. Ils vont jouer le coup à fond. Il vont jouer tous leurs coups. Il ne faut pas sous-estimer cette équipe et la respecter comme à l'aller puisque l'on a un objectif à atteindre. Le Kazakhstan n'a pas la force de la Belgique ou l'Espagne, sans lui faire offense, mais on doit faire le job samedi", a-t-il indiqué. Utilisé comme piston droit lors des séances à huis clos, Kinglsey Coman, pourrait être une surprise dans la composition, à la place de Benjamin Pavard. "Coman est une option dans les couloirs mais pas que sur ce match-là. C'est une option pour le départ ou en cours de match. Cela dépend de si on a le ballon ou pas", a glissé Didier Deschamps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.