Bleus : Deschamps ne fera pas tourner contre la Pologne

A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365, publié le dimanche 23 juin 2024 à 12h36

Didier Deschamps devrait aligner sa meilleure équipe possible face à la Pologne, mardi lors du dernier match de poule à l'Euro 2024.

Après sa victoire contre l'Autriche (1-0) et son match nul face aux Pays-Bas (0-0), l'équipe de France affiche 4 points et n'est pas encore officiellement qualifiée pour les 8emes de finale, même si l'affaire est bien embarquée. Les Bleus sont tout de même virtuellement qualifiés avec un tel total puisque les quatre meilleurs 3emes (leur place au pire, la Pologne étant déjà éliminée) décrocheront leur billet pour la suite de la compétition. Reste un dernier match maintenant contre la Pologne (mardi, 18h00) pour tenter de décrocher la première place du Groupe D et avoir le droit de tomber sur un adversaire a priori abordable en 8emes.

Deschamps : Mbappé « va bien »

Lors d'une troisième rencontre de poule, les sélectionneurs sont souvent tentés de faire tourner leur effectif, quand ils sont qualifiés. Ce qui n'est donc pas le cas de la France et Didier Deschamps a ainsi annoncé, dimanche matin dans Téléfoot, qu'il ne devrait pas procéder à des changements significatifs. « J'ai prévu une équipe qui va aller chercher la qualification et la meilleure place possible. En sachant que derrière, on aura un peu plus de temps de récupération. Peu de changements ? Vous en déduisez ce que vous voulez... Vous verrez ça mardi », a déclaré le sélectionneur national sur TF1.

Blessé au nez et remplaçant contre les Pays-Bas, Kylian Mbappé retrouvera-t-il une place dans le onze de départ ? « Vous le verrez en temps et en heure. Tout va dans le bon sens, il récupère du choc, il y a la partie hématome qui va diminuer chaque jour, il va s'habituer à son masque qui modifie un petit peu la vision. Il va bien », a souligné Deschamps qui a aussi évoqué l'option Bradley Barcola, resté sur le banc lors des deux premières sorties à l'Euro. « C'était une option oui. Après, vu l'intensité qu'il y avait et à partir du moment où joueurs sur le terrain ne montraient pas de signe de fatigue... Bradley a des qualités, bien évidemment et c'est pour ça qu'il est là, a observé le patron des Bleus. C'est un jeune joueur, son expérience est très infime avec l'équipe de France. Je suis content qu'il soit là. Il doit se tenir prêt à tout moment, même s'il y a beaucoup de joueurs offensifs comme vous le savez. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.