Bleus - Deschamps : "C'était le moment" pour Clauss et Nkunku

Bleus - Deschamps : "C'était le moment" pour Clauss et Nkunku©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 17 mars 2022 à 17h10

En conférence de presse, Didier Deschamps a justifié certains de ses choix concernant les joueurs appelés afin d'affronter la Côte d'Ivoire, le vendredi 25 mars à Marseille, puis l'Afrique du Sud, quatre jours plus tard à Lille. Il a notamment évoqué les deux nouveaux, Jonathan Clauss et Christopher Nkunku.


Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a dû effectuer des choix, comme sa fonction le demande. Alors, il a pour la première fois appelé Jonathan Clauss, le latéral du RC Lens, et Christopher Nkunku, l'attaquant du RB Leipzig. Des choix qui répondent à une logique précise comme l'a dévoilé le sélectionneur national en conférence de presse. "Ce sont deux joueurs performants avec leur club. Ils auraient pu être appelés avant. C'est une période où on a deux matchs amicaux avant des échéances plus importantes qui nous attendent avec la Ligue des Nations en juin et septembre puis la Coupe du monde en décembre. C'était le moment de les voir pour avoir encore un peu plus de réponses par rapport aux choix définitifs que je serais amenés à faire dans l'avenir", a glissé le patron des Bleus, rappelant le critère essentiel à ses yeux : "les performances qu'ils réalisent en comparaison avec la concurrence qu'ils peuvent avoir à leur poste."

L'absence de Zouma, un choix sportif selon Deschamps, qui estime que Giroud reste "sélectionnable"

Afin de se mesurer à la Côte d'Ivoire, le vendredi 25 mars à Marseille, puis l'Afrique du Sud, le 29 à Lille, Deschamps s'est de nouveau passé d'Olivier Giroud, qui performe au sein de l'AC Milan cette saison avec 8 buts marqués et 2 passes décisives délivrées sous le maillot du leader de Serie A. Cette décision a été justifiée par le sélectionneur, qui a valorisé les performances de celui qui n'a plus été appelé chez les Bleus depuis l'Euro. "Olivier Giroud ? Ça se passe bien à l'AC Milan. Il marque des buts importants, je suis content pour lui et tant mieux pour son club. J'ai des choix à faire, je sais ce qu'Olivier a été capable de réaliser avec nous, il reste sélectionnable et à disposition de l'équipe de France même si je ne l'ai pas appelé sur ce rassemblement".


Précisant qu'il avait "23 cases à remplir", et que ses choix n'étaient pas "figés", il a également évoqué l'absence de Kurt Zouma. Le défenseur de West Ham s'est retrouvé dans une vraie tempête médiatique après la diffusion d'une vidéo le montrant en train de maltraiter son chat. "Je ne l'ai pas pris systématiquement, il n'était pas là en octobre pour la Ligue des nations. En novembre, il était là mais Raphaël Varane était blessé. Je ne fais que des choix sportifs, pour qui que ce soit", a notamment commenté Deschamps.

Benzema, "un niveau d'excellence" mérité

Il a également livré son regard sur les performances récentes de Karim Benzema, qui est devenu le meilleur buteur Français de l'histoire avec son doublé contre Majorque lundi soir, et compte désormais 413 réalisations, clubs et sélection confondus, devant les 411 de Thierry Henry. "Ce que Karim a réalisé lors du huitième de finale retour de Ligue des Champions (contre le PSG, 3-1, 1-0 à l'aller) change tout. Il est à un niveau d'excellence et le mérite. Il avance en âge et fait partie des tout meilleurs et les tout meilleurs sont décisifs dans les grands matchs. Kylian (Mbappé) a marqué aussi. Karim a un petit souci mais ça ne devrait pas être grave. C'est lié à l'enchaînement des matchs, j'espère que tout se passera bien même s'il y a la possibilité de gérer un peu lors de ce rassemblement", a confié le sélectionneur des Bleus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.