Bleus : Corentin Tolisso blessé, Tanguy Ndombele semble être son remplaçant tout désigné

Bleus : Corentin Tolisso blessé, Tanguy Ndombele semble être son remplaçant tout désigné©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le jeudi 20 septembre 2018 à 11h00

Auteur d'un superbe match sur la pelouse de l'Etihad Stadium mercredi soir, Tanguy Ndombele a été l'un des acteurs majeurs de l'immense exploit lyonnais contre Manchester City (1-2). Conjuguée à la longue absence de Corentin Tolisso, cette performance pourrait bien lui ouvrir la porte de l'équipe de France dès octobre prochain.

Ce Tanguy-là ne restera pas bien longtemps à la maison. Mercredi soir, sur la pelouse de l'Etihad Stadium, Tanguy Ndombele a ébloui toute l'Europe par son talent. Acteur majeur de l'exploit majuscule réalisé par l'Olympique Lyonnais contre Manchester City (1-2), l'ancien milieu de terrain d'Amiens a confirmé sur la scène continentale ce qu'il montre en Ligue 1 depuis plus d'une saison maintenant. Aligné aux côtés de Pape Cheick Diop à la récupération, le joueur de 21 ans a, comme à son habitude, fait preuve d'une immense assurance balle au pied, mais aussi d'une grande implication dans le travail défensif. Le tout avec un talent presque insolent qui lui a permis de réussir plus de 80% de ses passes. Pas une mince affaire étant donné la pression mise par les Citizens mercredi soir. Surtout pour un milieu de terrain qui a le goût du risque et du jeu vers l'avant, comme en a notamment témoigné sa superbe passe pour Memphis Depay, qui aurait pu permettre à l'OL de mener 3-0.

Ndombele prêt à prendre le train du mois d'octobre ?


Pour faire simple, Ndombele a réalisé le genre de performance qui a de quoi attiré l'œil d'un sélectionneur fraîchement sacré champion du monde avec ses hommes. Ça tombe bien, Didier Deschamps va devoir trouver un homme pour compenser l'absence longue durée de Corentin Tolisso, victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit le week end dernier. Et ce dès le mois d'octobre, moment du prochain rassemblement de l'équipe de France, qui verra les Tricolores affronter l'Islande en amical et l'Allemagne en Ligue des Nations. Et le milieu de terrain rhodanien remplit beaucoup de cases pour être cet homme. Son volume de jeu et son profil, qui rappellent ceux de son compatriote du Bayern Munich, font tout d'abord de lui un élément parfaitement capable de s'intégrer dans le 4-4-2 (ou 4-2-3-1) des Bleus, mais aussi dans un 4-3-3. Sans compter qu'à Lyon, Ndombele est un titulaire devenu indiscutable, régulier avec les Espoirs (11 sélections), et qui vient même de confirmer au plus haut niveau européen tout son talent. Tout ce qu'aime Deschamps.

Rabiot, Aouar, Sanson... La concurrence a un temps de retard


La candidature du crack rhodanien est d'autant plus crédible que la concurrence n'est pas des plus féroces à son poste. Adrien Rabiot aurait été un sérieux prétendant s'il n'avait pas refusé d'être dans la liste des réservistes avant le Mondial en Russie. Une liste dans laquelle figurait en revanche Moussa Sissoko, ancien soldat de Deschamps et meilleur joueur de la finale de l'Euro 2016. Mais son statut n'a guère évolué du côté de Tottenham, sans compter qu'il se remet d'une blessure aux ischios-jambiers. Houssem Aouar est, de son côté, un candidat qui s'affirme de plus en plus. Lui aussi auteur d'une très belle prestation en terre anglaise, le numéro 8 lyonnais a pour lui un profil différent, mais qui n'est peut-être pas le plus adapté au schéma et à la philosophie actuelle des Bleus. Reste, entre autres, Morgan Sanson. Mais il manque au Marseillais, plus régulier cette saison, une performance à la Ndombele. Et cette saison, l'OM n'a le droit qu'à la Ligue Europa. A Manchester, Ndombele s'est donc créé des boulevards qui pourraient bien l'emmener jusqu'à Clairefontaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.