Bleus : Clauss mis en garde par Deschamps

Bleus : Clauss mis en garde par Deschamps©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 22 mars 2022 à 10h34

Retenu pour la première fois en équipe de France, Jonathan Clauss était très ému lors de son arrivée à Clairefontaine. Et si Didier Deschamps estime que le Lensois "le mérite", "il ne doit pas considérer ça comme une finalité".



"Désolé, je n'ai pas les mots." L'émotion était palpable pour Jonathan Clauss lundi, lors de son arrivée devant les marches du château de Clairefontaine. "Je n'imaginais pas ça comme ça", a-t-il encore lâché au micro de la FFF, avant de prendre possession de sa chambre et de découvrir son paquetage avec des yeux émerveillés. "Je suis comme un enfant", a avoué le Lensois de 29 ans, appelé pour la première fois en équipe de France pour les matchs amicaux contre la Côte d'Ivoire, vendredi à Marseille, et face à l'Afrique du Sud, quatre jours plus tard à Lille. En conférence de presse, Didier Deschamps a été interrogé sur cette première convocation, et reconnu qu'il n'avait pas vu les scènes de joie dans le vestiaire lensois et à Bollaert suite à l'annonce de la présence de Clauss dans la liste des Bleus.

Deschamps : "Ce n'est pas son jubilé"

Et le sélectionneur a assuré que ce premier appel n'était pas "un cadeau" pour ce joueur au parcours atypique, formé à Strasbourg mais qui n'avait pas été conservé par le club alsacien avant d'évoluer dans des clubs de divisions inférieures, en France mais aussi en Allemagne. "Au-delà de son plaisir et de sa fierté, je comprends que ça amène beaucoup de joie autour de lui. Mais je ne suis pas là pour faire des cadeaux. S'il est là, c'est que je considère qu'il le mérite. Après, humainement, l'histoire est belle, parce que ce n'est pas une trajectoire classique au plus haut niveau. Mais ce n'est pas sa fête, ce n'est pas son jubilé, il ne doit pas considérer ça comme une finalité, a ainsi rappelé Deschamps. Même s'il n'a pas 20 ans, il doit voir ça comme une étape, et moi je le considère au même titre que les 22 autres. Il aura du temps de jeu. Pour chaque international, ce n'est pas facile de faire abstraction du côté émotionnel. Mais la seule vérité, pour tous, est celle du terrain. Et c'est celle-là qui fait qu'il est là."


Seul arrière droit de métier
Unique arrière droit de métier dans le groupe tricolore, alors que Benjamin Pavard, que « DD » considère désormais comme un axial, a été remplacé par William Saliba, Jonathan Clauss, préféré à Léo Dubois, devrait donc avoir l'occasion de se montrer lors de cette toute première fenêtre internationale pour lui. Et il espère qu'elle en appellera d'autres...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.