Bleus : Blessés, ils ont raté un Mondial comme Pogba et Kanté

Bleus : Blessés, ils ont raté un Mondial comme Pogba et Kanté©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 01 novembre 2022 à 09h55

Alors que Paul Pogba et N'Golo Kanté seront absents lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar, d'autres Bleus avaient par le passé déjà raté un tel événement à cause d'une blessure.



La situation se complique encore un peu plus pour Didier Deschamps. Alors que le forfait de N'Golo Kanté a été annoncé mi-octobre, le sélectionneur des Bleus devra également faire sans Paul Pogba lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar (20 novembre - 18 décembre). Déjà à la tête de l'équipe de France lors des Mondiaux 2014 et 2018, l'ancien milieu de terrain avait déjà dû composer avec des absences importantes de dernière minute au Brésil et en Russie. En effet, en Amérique du Sud, après une qualification inoubliable contre l'Ukraine (2-0, 3-0), "DD" avait vu Franck Ribéry, alors en très grande forme avec le Bayern Munich, déclaré forfait à cause de soucis au dos, à quelques jours du début de la compétition. Steve Mandanda n'était lui aussi pas du voyage, à cause d'une blessure à une vertèbre cervicale. En 2018, le sélectionneur des Bleus avait dû se passer de Dimitri Payet, étincelant avec l'OM, qui s'était blessé lors de la finale de la Ligue Europa contre l'Atlético de Madrid (0-3). Touché en demi-finales de la C3, Laurent Koscielny avait lui aussi raté le Mondial 2018.

Pirès et Cissé, des exemples plus anciens

Au début du 21eme siècle, deux autres cas sont également à noter dans l'histoire des Bleus. En 2006, peu avant la Coupe du monde en Allemagne, Djibril Cissé, alors à Liverpool, a déclaré forfait à cause d'une double fracture tibia-péroné lors du dernier match amical de la France avant le début du tournoi, contre la Chine. Un coup dur forcément pour Raymond Domenech, alors à la tête de la sélection tricolore, qui avait choisi le Lyonnais Sidney Govou pour le suppléer. Avant cela, le Mondial 2002 en Corée du Sud et au Japon avait été un désastre pour les Bleus, quatre ans après leur sacre à domicile. Champion du monde en 1998, Robert Pirès avait manqué ce rendez-vous en Asie à cause d'une rupture du ligament croisé à un genou avec Arsenal, courant mars. Pour sa part, s'il avait pu disputer la compétition, Zinédine Zidane, blessé lors d'un amical à cinq jours du premier match de la France, n'avait pu jouer que la dernière rencontre face au Danemark (défaite 2-0).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.