Bleus : Accusés de racisme, Dembélé et Griezmann réagissent

Bleus : Accusés de racisme, Dembélé et Griezmann réagissent©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 05 juillet 2021 à 17h10

Après la diffusion d'une vidéo polémique dans laquelle Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann se moquent de personnes asiatiques, les deux joueurs ont pris la parole ce lundi.


Samedi, une vidéo polémique a été diffusée sur le net et a pris une ampleur considérable depuis. Elle y montre Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann réunis dans une chambre d'hôtel devant des techniciens asiatiques qui semblent en train de résoudre un problème technologique. Se moquant de l'apparence des personnes, Dembelé y est allé de quelques commentaires dans la vidéo : "toutes ces sales gueules pour jouer à PES mon frère" ; "oh putain la langue", ou encore "alors vous êtes en avance ou pas en avance dans votre pays, là ?", devant un Griezmann très souriant. Face à la polémique, les deux joueurs ont réagi, ce lundi sur les réseaux sociaux, niant les accusations de racisme.

Dembélé ne visait "aucune communauté"

Dans une story publiée sur son compte Instagram, Dembélé a manifesté son sentiment général. "Ces derniers temps, une vidéo privée datant de 2019 circulait sur les réseaux sociaux. Il se trouve que la scène se passe au Japon. Elle aurait pu se dérouler n'importe où sur la planète, j'aurais utilisé les mêmes expressions. Je ne visais donc aucune communauté. Il m'arrive d'utiliser ce genre d'expressions en privé, avec des amis, et ce peu importe leur origine. Cette vidéo est désormais publique. Je conçois donc qu'elle ait pu heurter les personnes présentes sur ces images. De ce fait, je leur présente mes plus sincères excuses. Ousmane Dembélé", a-t-il écrit.


Visible sur la vidéo, Griezmann a nié toute volonté de discriminer les Asiatiques, dans un message posté sur son compte Twitter. "Je me suis toujours engagé contre toute forme de discrimination. Depuis quelques jours certaines personnes veulent me faire passer pour l'homme que je ne suis pas. Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j'ai pu offenser mes amis japonais", a-t-il expliqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.