Amical - Bleus / Olivier Giroud : " Montrer un autre visage "

Amical - Bleus / Olivier Giroud : " Montrer un autre visage "©Media365

Rédaction , publié le lundi 26 mars 2018 à 06h55

Interrogé par la presse dimanche, Olivier Giroud était davantage contrarié par la défaite de la France face à la Colombie (2-3) qu'heureux d'avoir inscrit son trentième but en Bleu.

Olivier Giroud, qu’est-ce que cela vous fait de vous rapprocher des meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de France ? Je considère que c’est plus anecdotique qu’autre chose. Evidemment que c’est important pour moi de marquer des buts, je suis jugé là-dessus. Vendredi soir, cependant, j’étais insatisfait. Comme l’ensemble de l’équipe.

Justement, peut-on estimer que la dernière ligne droite vers la Coupe du Monde a débuté vendredi ? Oui, et d’ailleurs nous pouvons dire que nous avons grillé un joker contre la Colombie, car cette défaite est, au final, sans conséquence. Il faudra néanmoins se souvenir de ce qui n’a pas fonctionné.

Après ce match, l’absence de caractère a été pointée du doigt… Nous nous sommes relâchés, nous pensions que la victoire était acquise. Il faudra se souvenir de ce match-là, afin d’apprendre de nos erreurs.

Giroud : « Nous n’avons pas besoin d’un aboyeur »Pensez-vous que cela peut-être dû à l’absence de leader ? Nous n’avons pas forcément besoin d’un aboyeur. C’est à chacun de prendre ses responsabilités par rapport à ça, nous n’avons pas forcément besoin d’un leader en particulier. Acquérir cette force de caractère et ce mental, c’est très important au plus haut niveau. Il faut avoir les nerfs solides.

Quel est l’enjeu de ce match en Russie ? Nous avons la chance de pouvoir disputer un autre match amical très rapidement. Nous devrons chercher à montrer un autre visage. Nous serons attendus au tournant, à nous d’en profiter pour relancer la machine et repartir du bon pied.

Cette équipe de France est-elle suffisante ? Ce mot est sans doute un peu fort. Didier Deschamps n’y est pas allé par quatre chemins, il nous a clairement dit ce qu’il n’avait pas apprécié. Il y a eu un couac, et ça ne lui a évidemment pas plu. Il n’en a pas non plus rajouté, son objectif n’était pas de nous mettre la tête dans le sac.

Giroud : « Lucas Hernandez aura un bel avenir avec les Bleus »Comment s’est passée l’intégration de Lucas Hernandez ? C’est un bon gars, je suis content qu’il ait choisi l’équipe de France. J’ai pu échanger avec lui. Il reviendra avec encore plus d’expérience et de détermination. Je pense qu’il aura un bel avenir avec les Bleus. Pour son bizutage, il a chanté en espagnol, forcément (rires) !

Et qu’en fut-il concernant Wissam Ben Yedder ? Wissam est très intelligent, il n’a eu aucune difficulté à se faire une place dans le groupe. C’est un joueur impressionnant au niveau de l’adresse devant le but. Il l’a montré à l’entraînement, j’espère qu’il fera de même avec les Bleus. C’est bien d’avoir plusieurs attaquants avec des qualités différentes.

Giroud : « Jamais je n’aurais pensé atteindre la barre des trente buts »Il y a un an, Mbappé arrivait de manière fracassante. Est-ce toujours le même joueur ? Dans la vie au quotidien, c’est exactement le même. Mais il est évident que son changement de club l’a aussi fait changer de statut. Les médias sont devenus très exigeants avec lui. Il est toujours aussi décisif, même s’il marque moins. Ce qui est fascinant, c’est qu’en dépit de son talent, il peut énormément progresser sur de nombreux points.

Ce Mondial pourrait-il être votre dernière compétition ? C’est possible, mais cela ne tient pas qu’à moi. Tant que je me sentirai bien et que je serai performant, je reviendrai avec plaisir. N’oublions pas que je n’ai que 31 ans !

Au début de votre carrière, espériez-vous marquer trente buts avec le maillot bleu ? Jamais je n’aurais pensé atteindre un tel total. Maintenant, ce serait bien de réussir à monter sur le podium (ndlr : troisième, David Trezeguet a inscrit 34 buts avec les Tricolores)...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.