Amical - Bleus / Didier Deschamps : " Je ne suis pas conservateur "

Amical - Bleus / Didier Deschamps : " Je ne suis pas conservateur "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 09 novembre 2017 à 17h56

A la veille du match de l'équipe de France contre le pays de Galles, Didier Deschamps a évoqué le manque de confiance de Griezmann, les nombreuses blessures et le manque de séduction dans le jeu de son équipe.

Didier Deschamps, avez-vous encore le temps de changer des choses ou faut-il maintenant figer une équipe ?

Je peux tout faire dans l'absolue. Je vais faire une équipe de départ qui ne sera pas la même en Allemagne. Certains rejoueront mais je ne sais pas encore lesquels. J'ai six changements donc ça permet aussi de donner du temps de jeu à plus de joueurs, mais vu la qualité des adversaires qu'on aura, c'est important d'avoir un minimum de repères. Mais on a huit joueurs importants qui sont absent...

Antoine Griezmann est-il toujours votre homme de base en attaque ?

Pourquoi ne le serait-il plus ? Cela peut arriver d'être moins performant en club. Mais Antoine a une expérience et un vécu, il fait partie des cadres de cette équipe. Cela ne veut pas dire qu'il jouera deux fois 90 minutes. Libre à vous de remettre en cause son statut mais ce n'est pas mon cas.

Florian Thauvin a plus souvent visité les tribunes que jouer avec l'équipe de France. Que lui manque-t-il ?

La concurrence est là. Je respecte que vous puissiez parler de lui, mais un autre me parlera de Martial, un autre de Coman, un autre de Mbappé. Je n'ai que onze places. Il fait partie des 24, il n'a pas eu beaucoup de temps de jeu mais il fait tout pour revenir et pour être à la Coupe du Monde. Il est là et ce n'est pas le cas de tout le monde. Je fais des choix mais je ne peux pas donner à tous en même temps.

 
Deschamps : « Je n'ai pas de certitudes, j'ai des convictions »
 

On parle beaucoup de l'attaque mais le chantier prioritaire ne serait-il pas derrière avec toutes ces blessures ?

J'ai des chantiers partout dans le sens où on peut s'améliorer partout. On a une marge de progression. Ce n'est pas excuse mais les huit joueurs absents (Lloris, Mendy, Sidibé, Kanté, Pogba, Lemar, Payet, Dembélé) sont des joueurs qui ont eu énormément de temps de jeu depuis l'Euro. On est touché par les blessures comme d'autres sélections. Je fais en sorte avec mon staff d'avoir une option 2 ou 3, et parfois ça ne suffit pas. On l'a vu à l'Euro où je perds deux défenseurs centraux (Varane et Mathieu).

A quel poste avez-vous le moins de certitudes aujourd'hui ?

Des certitudes, je n'en ai pas. Dans le football, les certitudes sont vite balayées. J'ai des convictions. Le groupe évolue avec l'arrivée de jeunes joueurs qui ont un gros potentiel. Mais ça ne se fait pas en claquant des doigts et il n'y a pas beaucoup d'entraînements où on peut vraiment travailler, hormis juste avant la compétition. Malgré tout, et en ayant reconnu que nos deux derniers matchs n'ont pas été assez maitrisés, on est là, on a atteint notre objectif. Je ne suis pas conservateur, l'équipe a évolué. J'ai des options différentes par rapport à des profils différents. Aucune équipe de haut niveau n'a qu'un système. C'est un avantage d'avoir des options de jeu différentes, de pouvoir surprendre. J'ai toujours une analyse par rapport à un équilibre collectif.

 
Deschamps : « Benzema ? Je ne dévierai pas de mon chemin »
 

Kylian Mbappé n'a été titulaire que quatre fois sur huit sélections. Est-ce de la gestion ou un problème de statut ?

Ce n'est pas une question de statut, c'est évidemment de la gestion. Il a fait voir beaucoup de très bonnes choses en club et en équipe de France, il est capable d'être efficace en débutant ou en entrant. Mais le plus important, quel que soit le joueur, c'est que l'équipe est au-dessus de tout. Certains joueurs sont plus importants car ils sont décisifs, mais il faut toujours replacer tout cela dans un équilibre d'équipe.

En quoi les deux matchs de ce mois de novembre pèseront-ils au moment de faire la liste des joueurs retenus pour le Mondial ?

Cela aura de l'importance puisque j'aurai des réponses par rapport au collectif et par rapport aux prestations individuelles. Tous les joueurs ont intérêt à être le plus performant possible. J'aurai une longue, longue réflexion avant de faire la liste finale. Mais il y a ces deux matchs, il y en aura deux autres en mars et ensuite je devrai choisir.

Il y a une grosse campagne médiatique autour de Karim Benzema en ce moment. Est-ce que cela vous agace ?

Vous avez la liberté d'ouvrir les débats sur qui vous voulez, quand vous voulez et avec la résonance médiatique que vous voulez. Moi j'ai deux matchs à préparer et j'ai confiance en les 24 joueurs que j'ai sélectionné. Mon énergie n'est focalisée que là-dessus. Mais ça ne m'agace pas, cela fait partie du paysage médiatique. Je ne dévierai pas de mon chemin.

Propos recueillis par R.F au Stade de France



 
6 commentaires - Amical - Bleus / Didier Deschamps : " Je ne suis pas conservateur "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]