Amical - Bleus / Didier Deschamps : " Bien d'avoir de l'adversité en face de nous "

Amical - Bleus / Didier Deschamps : " Bien d'avoir de l'adversité en face de nous "©Media365

Nicolas BERTE, publié le lundi 27 mars 2017 à 18h08

Didier Deschamps attend de son équipe de France qu'elle se jauge mardi contre l'Espagne en match amical à Saint-Denis (21h00). Une rencontre au cours de laquelle il compte « faire des choses cohérentes » tout en prenant en considération la nécessité pour les joueurs de se projeter vers leurs échéances en club.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE DE FRANCE

Didier Deschamps, un match contre l'Espagne peut-il réellement être amical (21h00) ?
C'est un match de prestige, même s'il n'y a pas de points en jeu. Avec l'Espagne il y a un parfum particulier, au même titre que l'Italie ou l'Angleterre. On se rencontre souvent au fil des années. C'est une très belle affiche, en espérant qu'il y ait un beau spectacle. Enfin surtout de notre côté (sourire).

La Roja a longtemps fait référence dans le jeu. Est-ce l'occasion idéale pour démontrer les progrès des Bleus dans ce domaine ?
Je suis bien d'accord pour dire que l'Espagne, même s'il y a une nouvelle génération, reste une référence d'expression collective, avec une philosophie de jeu basée sur la possession du ballon. Ce sera un test, mais il y aura une analyse sur le match de demain (mardi), sans se projeter des mois dans l'avenir. On va rencontrer une très grande équipe, ce sera un match différent de celui de samedi (contre le Luxembourg). C'est bien d'avoir de l'adversité et de la qualité en face de nous, quitte à souffrir. C'est plus intéressant de jouer des matchs contre un adversaire comme l'Espagne, même si le danger est là.
Deschamps : « J'ai envie de faire des choses cohérentes »
Le mois d'avril important qui attend certains de vos joueurs en club entrera-t-il dans votre réflexion quant à votre équipe de départ et vos choix en cours de match ?
Je peux le tenir en considération, mais j'en ai beaucoup à avoir. Il y a des joueurs qui vont avoir des échéances en Coupes d'Europe, même si ce n'est pas dans l'immédiat. J'ai été entraîneur de club, je sais ce que c'est et je ne vais pas prendre de risques. Mais c'est l'Espagne, j'ai envie de faire des choses cohérentes par rapport à notre idée directrice.

Comment concilier l'exigence de résultats en sélection et l'importance de ne pas surmener les joueurs ?
Ils ont des échéances importantes avec leur club, mais on a cinq doubles rendez-vous avec l'équipe nationale. Je ne sais pas s'il y a un moment où ça tombe bien, on n'a pas énormément de temps. Ça faisait quatre mois et demi qu'on ne s'était pas retrouvés. On va être dans la difficulté, de par la qualité de cette équipe. C'est mieux pour le spectacle, la presse et le public. Ce sont des affiches, il y a un côté excitant qui est plus important.
Deschamps : « Mbappé est précoce par rapport à tout ce qu'il fait »
L'Espagne parle beaucoup de Kylian Mbappé. Considérez-vous que c'est justifié par rapport à son potentiel ?
Evidemment qu'il a beaucoup de qualités, mais c'est un jeune joueur. Vous parlez de lui en Espagne, on en parle beaucoup en France aussi. Il découvre l'équipe de France, mais ce qu'il fait avec son club est de très bon niveau. Il a à peine plus de dix-huit ans et déjà une bonne maturité. Il est précoce par rapport à tout ce qu'il fait. Au-delà de sa vitesse et de sa facilité gestuelle, il a une tranquillité dans les duels face au gardien, ça le différencie des autres joueurs de son âge. Il a cette froideur, il sait être lucide et efficace.

Vu son peu de temps de jeu en club, pourriez-vous être tenté d'aligner de nouveau Olivier Giroud ?
Oui, comme tous les autres. Il a eu une blessure et je lui ai dit que s'il était sur la feuille de match sans être à 100% et sans être prêt à jouer, tout le monde ne pouvait pas savoir pourquoi il ne jouât pas. Avant la sélection, il avait enchaîné trois matchs. Il sait qu'il a une saison plus compliquée, mais il a prouvé samedi dans son registre que c'est un attaquant efficace. Il marque des buts et il permet aux joueurs autour de lui de bonifier l'animation offensive.

En quoi la prestation d'Ousmane Dembélé au Luxembourg peut avoir un impact positif pour la suite de sa carrière internationale ?
Parce que ça ne s'était pas bien passé la dernière fois, pour différentes raisons. C'était le petit jeune, plein de vie et tout sourire, mais la seule vérité est sur le terrain. Il était inhibé. Il a bien réagi avec son club, il fait de très bonnes prestations avec Dortmund. Il aime dribbler, le fait beaucoup. Il faut encore qu'il fasse les bons choix, mais c'est un joueur capable de déséquilibrer les défenses adverses. C'est bien qu'il ait fait ce match-là, ça va lui donner confiance pour l'avenir.
Deschamps : « On n'y est pas en Russie »
Comment expliquez-vous l'attirance réciproque des joueurs français et de la Liga, où beaucoup évoluent ?
Les joueurs français plaisent à tous les championnats, même s'il y en a moins en Italie. Le joueur français est capable de s'adapter aux différents footballs. Le football espagnol est ouvert, l'aspect offensif prend souvent le pas sur la défense. Sur tous les matchs que je peux voir, même les plus petites équipes essaient de développer du jeu, c'est plaisant. Avec le vivier et la qualité qu'il y a, ça intéresse forcément les clubs étrangers.

En cas de qualification pour la Coupe du Monde, les Bleus feraient-ils automatiquement partie des favoris ?
Je ne me pose pas la question aujourd'hui, il y a d'autres étapes avant. On n'y est pas en Russie. On est sur la bonne route, mais il nous reste encore cinq matchs de qualification, quinze points à prendre. C'est notre objectif, on ne l'a pas encore atteint.

A voir aussi :
>>> Toute l'actualité des Bleus

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Amical - Bleus / Didier Deschamps : " Bien d'avoir de l'adversité en face de nous "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]