Affaire Pogba : Des versions différentes pour Mathias et la mère, Yeo Moriba

Affaire Pogba : Des versions différentes pour Mathias et la mère, Yeo Moriba©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 11 octobre 2022 à 22h10

Mathias Pogba a nié un éventuel rôle dans l'extorsion dont son frère Paul aurait été victime ces derniers mois, lors de son audition du 17 septembre devant les juges, à laquelle a eu accès Le Monde. Actuellement en détention, l'accusé a livré une version différente de celle de sa mère, Yeo Moriba, notamment concernant une visite au domicile de celle-ci.



L'affaire Pogba continue. Mis en examen le 17 septembre dernier, Mathias Pogba a assuré n'avoir "rien à voir avec l'extorsion" dont son frère Paul se dit victime. C'est ce qu'il a expliqué aux deux juges d'instructions qui dirigeaient son interrogatoire de première comparution, d'après des informations dévoilées par Le Monde. Au cours de son audition, Mathias a indiqué qu'il n'était pas présent, dans la nuit du 19 au 20 mars, dans l'appartement de Seine-et-Marne où l'affaire a commencé. Il aurait même un alibi car il se trouvait alors dans une chambre d'un hôtel de La Défense et non en Seine-et-Marne, lieu de la captivité de Paul Pogba, à qui deux hommes cagoulés et armés ont réclamé plusieurs millions d'euros.

La version de Yeo Mariba proche de celle livrée par Paul

Accusé de s'être rendu en Italie afin de participer à ce coup de pression contre Paul, Mathias a nié une nouvelle fois, expliquant qu'il avait voyagé (le 14 juillet) avec les quatre personnes mises en examen dans l'optique "d'avoir la version" de Paul Pogba "en face-à-face" concernant cette affaire d'enlèvement et de menace datant du mois de mars. Par ailleurs, plusieurs semaines après ce séjour en Italie, Mathias aurait confié aux enquêteurs s'être lui-même "fait braquer" par des hommes cagoulés, le 30 juillet dernier, à Roissy-en-Brie. Les agresseurs lui auraient demandé de "dire à (son) frère de trouver une solution". C'est le lendemain qu'il s'est alors rendu au domicile de sa mère, Yeo Moriba, dans le Val-de-Marne, en compagnie des quatre prévenus.

Ainsi, Mathias aurait demandé à sa mère de "rentrer en contact" avec Paul afin de les aider. Une version différente de celle livrée par Yeo Moriba qui a elle expliqué à l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) le 9 août dernier que Roushdane K. (soupçonné d'être à la manœuvre par les enquêteurs) avait été "assez menaçant" à son encontre voulant lui faire peur en affirmant que "ce qui devait arriver arrivera". Cette version semble s'approcher de celle de Paul qui, lors de sa deuxième audition, avait affirmé que sa mère avait été menacée par plusieurs individus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.