Paris 2024 : Les Bleuets vont-ils bénéficier de l'élimination des A à l'Euro ?

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 10 juillet 2024 à 19h36

C'est ce qu'on appelle les vases communicants, qui ont toujours fait le calendrier du sport. Les supporters de l'équipe de France ont l'occasion, rare, de reporter cet été leur soutien sur d'autres Bleus.

Deux semaines. C'est dans deux semaines, jour pour jour, que l'équipe de France de Thierry Henry ouvrira Paris 2024 avec la réception des Etats-Unis pour lancer son tournoi à Marseille (à 21h). Forcément, puisque les A sont désormais éliminés de l'Euro, "il y aura un peu plus de concentration sur nous et d'engouement, c'est normal", anticipe le sélectionneur à la veille du deuxième match de préparation contre la République dominicaine (jeudi à 21h15, à Toulon) : "La tension monte, c'est normal. Paris 2024 arrive, on voit le décompte à la télévision."

Henry : "Les gens peuvent t'arrêter dans la rue et t'en parler jusqu'à la fin des temps, ça peut rester à vie !"

Le champion du monde 1998 et d'Europe 2000, qui a dévoilé sa liste définitive avec Alexandre Lacazette en capitaine, "espère donner un peu de joie aux supporters qui sont déçus du résultat de mardi soir" pour les hommes de Didier Deschamps, éliminés par l'Espagne en demi-finales (2-1) à Munich. "On va essayer de donner un peu de plaisir avec une médaille. Même si les pays européens ne s'imposent pas souvent aux Jeux, on va essayer d'y remédier. Gagner est une option, chacun sa philosophie." En effet, depuis l'Espagne chez elle en 1992 - un bon exemple à suivre -, les vainqueurs successifs ont été le Nigeria à Atlanta, le Cameroun à Sydney, l'Argentine deux fois à Athènes puis Pékin, le Mexique à Londres et le Brésil deux fois à Rio (encore un succès à domicile) et Tokyo. Il y aura quoi qu'il arrive un nouveau champion olympique, la Seleçao n'étant pas qualifiée.

Thierry Henry, immense connaisseur de sport et empli de l'esprit olympique, cite les Barjots du handball : "Ils ont donné quelque chose, ils ont transcendé et inspiré. Pourtant, ils n'ont pas gagné l'or, mais leur génération a marqué tout le monde. J'essaie toujours de leur dire que ce qu'on vit est extraordinaire, même si ça n'a pas commencé... Mais ça peut rester à vie ! Les gens peuvent t'arrêter dans la rue et t'en parler jusqu'à la fin des temps." L'unique médaille olympique de la France en football remonte au titre de 1984 à Los Angeles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.