Mondial U17 : Argney, Meupiyou, Lambourde... Les tops et les flops de France - Allemagne

Mondial U17 : Argney, Meupiyou, Lambourde... Les tops et les flops de France - Allemagne ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 02 décembre 2023 à 17h26

Découvrez les tops et les flops du match France - Allemagne, samedi en Indonésie (2-2 a.p., tab : 3-4, finale du Mondial U17).


Les tops

Paul Argney

Le gardien français a tout essayé lors des tirs au but, où il aurait pu être le héros de la nation en allant chercher deux tirs au but pourtant bien frappés, dont le deuxième de la star allemande Paris Brunner, qui l'avait trompé durant le temps réglementaire. Rien n'y a fait, et on retiendra plutôt malheureusement son erreur d'appréciation sur le deuxième but.

Simon Bouabré

Déjà le seul à se procurer une occasion pour les Bleuets lors d'une première période ratée, c'est le milieu monégasque qui, en se projetant de manière rageuse, a totalement relancé les siens dans la partie alors que tout semblait cuit. Dans la foulée du deuxième but allemand, il a ainsi ramené la France à 2-1 d'une remarquable frappe (53eme).

Mathis Amougou

Auteur du but de l'égalisation tant attendue en fin de match, bien placé devant le but allemand, il a aussi tenté de maintenir le milieu de terrain français tout au long de la partie. C'est clairement lui qui a été le plus en vue, même quand ça allait beaucoup moins bien.

Les flops

Bastien Meupiyou

Autant Nhoa Sangui n'a pas eu de réussite sur le premier des trois ratés français aux tirs au but, presque trop bien tiré, autant le défenseur des Bleuets a démontré un manque de conviction forcément agaçant sur sa tentative. Le gardien allemand n'a eu qu'à se coucher. Tidiam Gomis n'a pas fait beaucoup mieux ensuite, mais il avait au moins été passeur décisif sur le 2-2.

Mathis Lambourde

Censé être le leader d'attaque de cette équipe de France, l'attaquant rennais a encore déçu et termine sa compétition avec seulement un petit but au compteur, lors du match d'ouverture contre le Burkina Faso (3-0). Il a pourtant été titulaire cinq fois en sept matchs.

Winners Osawe

Le milieu de terrain allemand est passé à deux doigts d'être le responsable tout désigné de la catastrophe qui, heureusement pour lui, a finalement été évitée aux tirs au but. Averti en fin de première période, il a reçu son deuxième carton jaune au plus fort du regain de confiance français, à 2-1 alors qu'il restait encore 20 minutes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.