Euro Espoirs : Les Bleuets ont des arguments

Euro Espoirs : Les Bleuets ont des arguments©Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le lundi 31 mai 2021 à 12h30

Les Bleuets débutent lundi (18h) la phase finale de l'Euro Espoirs par un quart de finale relevé face aux Pays-Bas. Mais ils ne manquent pas d'arguments.


L'équipe de France a un réservoir et un vivier de joueurs tellement important que non seulement l'équipe championne du monde sera favorite pour remporter l'Euro 2020, déplacé en 2021, mais aussi pourra compter sur son équipe de France Espoirs, qui fait elle aussi partie des favorites pour la phase finale du championnat d'Europe de sa catégorie. Lundi, à 18h, les Bleuets affronteront les Pays-Bas à la Bozsik Aréna de Budapest en quarts de finale. Car après avoir disputé les trois premiers matchs de poule au mois de mars dernier, la seconde partie du championnat d'Europe des U21 se déroule cette semaine. L'équipe du sélectionneur Sylvain Ripoll s'en était bien sortie lors des phases de poules, car après une défaite 1-0 face au Danemark dès la première journée, elle avait remporté sur le même score ses deux derniers matchs face à l'Islande et la Russie (2-0). Les Bleuets ont donc terminé deuxième de leur groupe et vont affronter dès les quarts de finale un gros calibre du foot européen, les Pays-Bas. L'équipe entraînée par Erwin Van de Looi a fini première de son groupe mais n'aura convaincu que lors du dernier match après une victoire cinglante 6-1 face à la Hongrie, après deux nuls, face à l'Allemagne (1-1) et la Roumanie (1-1).

Un groupe de qualité pour aller au bout

Pour ce choc où le gagnant affrontera le vainqueur du match Danemark-Allemagne en demi-finale, Sylvain Ripoll va devoir se priver de Wesley Fofana et Mattéo Guendouzi blessés, et des deux Nantais Randal Kolo Muani et Alban Lafont, qui ont disputé les barrages de Ligue 1 avec leur club dimanche dernier. Il pourra tout de même s'appuyer sur un groupe de d'exception, avec la désormais ex-charnière centrale de Leipzig, Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté, récemment transférés au Bayern Munich pour le premier et Liverpool FC pour le second. Mais aussi d'un solide milieu de terrain avec Houssem Aouar et Eduardo Camavinga, laissé à la disposition des Espoirs par Didier Deschamps, ainsi que le duo monégasque Youssouf Fofana-Aurélien Tchouaméni. Ce dernier s'est d'ailleurs confié au sujet de la phase finale de l'Euro, qu'il débutera probablement tant que titulaire. "On a des joueurs talentueux au milieu de terrain mais aussi sur toutes les lignes. Il faut qu'on arrive à créer la plus belle alchimie possible pour être performant sur le terrain. Mais en effet, sur le papier ça laisse rêveur. Forcément il n'y a pas de hiérarchie établie, il y a une concurrence qui est là mais qui est saine", a expliqué le milieu de terrain des Bleuets.

La France favorite sur la confrontation ?

Il pourra compter sur ses coéquipiers en attaque en très grande forme en cette fin de saison pour faire la différence face aux buts, avec un Amine Gouiri auteur de 12 réalisations en Ligue 1 cette saison avec Nice, d'Osdonne Edouard meilleur buteur du championnat écossais, de Moussa Diaby rayonnant avec le Bayer Leverkusen ou encore de Jonathan Ikoné, récent champion de France avec Lille. Mais en face les Néerlandais seront très bien armés avec des cadres qui jouent en Ligue 1 comme Sven Botman lui aussi champion de France avec le LOSC, Mitchell Bakker, latéral du Paris Saint-Germain, ou encore des espoirs européens comme Justin Kluivert et Myron Boadu en attaque. Une armada orange qui pourrait très bien poser des énormes problèmes à la défense française si elle n'est pas concentrée dès le début, un parcours donc compliqué pour les Bleuets qui n'ont pas remporté ce trophée depuis 1988 et une équipe à l'époque emmenée par Laurent Blanc et Éric Cantona.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.