Dembélé a fait le show en Slovénie

Dembélé a fait le show en Slovénie©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le lundi 13 novembre 2017 à 20h40

Auteur d'un triplé en une douzaine de minutes, Moussa Dembélé a permis à l'équipe de France Espoirs de sceller un succès logique en Slovénie (1-3). Les Bleuets occupent plus que jamais la tête de leur groupe, avec cinq victoires en autant de rencontres.

Il n'avait jusque-là pas encore trouvé le chemin des filets dans cette campagne d'éliminatoires. Ce lundi, Moussa Dembélé a remis les pendules à l'heure. L'attaquant du Celtic a en effet inscrit trois buts en l'espace d'une douzaine de minutes en Slovénie. Le premier suite à un penalty qu'il a lui-même provoqué (34eme), le deuxième en se trouvant à la réception d'un très bon centre de Kelvin Amian (41eme) et le troisième d'une frappe parfaitement enroulée (45eme+1). Auparavant, les Bleuets s'étaient fait surprendre sur coup de pied arrêté. Très statiques, les défenseurs tricolores avaient ainsi vu Zoran Tucic tromper Paul Bernardoni de près (21eme). Mais les locaux, dominés dans tous les compartiments du jeu, n'ont pas fait longtemps illusion et ont sérieusement accusé le coup suite au carton rouge infligé à Gal Primc, coupable d'un violent tacle par derrière sur Jonathan Bamba (37eme).


Le sans-faute se poursuit
Le second acte fut à sens unique, ou presque. Toujours maîtres du ballon, les protégés de Sylvain Ripoll ont continué à mettre à mal des Slovènes évoluant en infériorité numérique. Décidément dans un très bon soir, Moussa Dembélé était omniprésent devant et aurait pu marquer un quatrième but s'il avait cadré sa reprise de volée (58eme). Le joueur formé au PSG a finalement cédé sa place à Lys Mousset à un quart d'heure du terme de la rencontre. Les Bleuets ont ensuite bien géré la fin de la rencontre, en toute sérénité. Martin Terrier a quant à lui fracassé la barre transversale alors qu'il était dans les six mètres (89eme). Cette cinquième victoire en autant de sorties permet aux Français de creuser l'écart en tête du groupe 9 puisque leurs dauphins, les Slovènes justement, accusent désormais cinq longueurs de retard. Certes, la route menant à l'Euro Espoirs 2019 est encore longue. Mais cette équipe de France a au moins le mérite de finir l'année civile sur une note positive. Et pleine d'espoirs quant à l'avenir.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU