Bleuets - Ripoll : "C'est bien de repartir avec six points"

Bleuets - Ripoll : "C'est bien de repartir avec six points"©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 12 octobre 2021 à 23h30

Suite à la confirmation de l'équipe de France Espoirs, ce mardi en Serbie (0-3), Sylvain Ripoll s'est montré heureux des résultats obtenus par les Bleuets dans le cadre des éliminatoires à l'Euro Espoirs 2023.


Dans cette période de trêve internationale, l'équipe de France Espoirs se devait de faire oublier son match nul face aux Îles Féroé en septembre dernier (1-1). Dans le cadre des éliminatoires à l'Euro Espoirs 2023, la sélection tricolore a obtenu deux succès en autant de rencontres contre ses deux adversaires les plus dangereux. D'abord vendredi face à l'Ukraine (5-0), puis ce mardi soir en Serbie (0-3). Au-delà du 8-0 en cumulé, le sélectionneur Sylvain Ripoll a salué le bel état d'esprit démontré, dans un groupe qui comptait plusieurs nouveaux éléments (Malo Gusto, Rayan Cherki, Amine Adli et Janis Antiste).

"C'est un super rassemblement, au-delà du terrain"

"Cela peut ressembler au rassemblement idéal, sur le plan comptable déjà car on avait besoin de ces deux victoires et elles sont là. Le match de l'Ukraine (5-0) a été abouti, la première mi-temps ce soir a été intéressante quand même, dans des conditions très particulières", a noté le sélectionneur dans des propos rapportés par L'Equipe. "C'est bien de repartir avec six points. Il était important de prendre ce virage dans le bon sens, c'est chose faite. C'était la meilleure façon de passer à autre chose. Au-delà des temps de jeu, les nouveaux ont amené beaucoup de fraîcheur, d'envie, et des qualités qui nous manquaient. L'état d'esprit était très bien, c'est un super rassemblement, au-delà du terrain."


Cherki en rêvait depuis "un bon bout de temps"

Toujours en tête du groupe H après 5 matchs joués dans ces éliminatoires, la France, qui devance l'Ukraine d'un point, a notamment pu s'appuyer sur un Rayan Cherki inspiré. Rentré en jeu face à l'Ukraine et contre la Serbie afin d'honorer ses deux premières capes, l'attaquant âgé de 18 ans a, comme il était attendu de lui, amené une créativité bienvenue, en plus de ses 3 buts (doublé face à l'Ukraine et but face à la Serbie, ndlr). Forcément, il n'a pas masqué sa joie de si bien débuter son aventure avec les Bleuets, d'autant plus en considérant qu'il joue peu à l'OL (une seule titularisation en Ligue 1). "Je rentre, je mets des buts, j'en rêvais depuis un bon bout de temps. Je suis en pleine confiance, je vais travailler encore plus quand je vais rentrer à Lyon, j'espère que ça payera. Sur un plan collectif, on a fait deux bons matchs, pleins, on ne pouvait pas rêver mieux. On avait à cœur d'être premiers du groupe en sortant du rassemblement, c'est fait. C'était un peu plus compliqué pour moi ce soir, je n'étais pas en très grande forme car j'avais pris un gros coup contre l'Ukraine, j'avais une petite douleur à la cuisse qui part au fur et à mesure. Mais j'avais à cœur de marquer et de continuer sur ma lancée", a-t-il glissé, dans des propos retranscrits par L'Equipe. Pour la France, le prochain rendez-vous des qualifications est prévu le 11 novembre prochain, face à l'Arménie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.