Le coup de gueule de Ségolène Royal contre les inégalités

Le coup de gueule de Ségolène Royal contre les inégalités©Media365

Rédaction , publié le lundi 17 juin 2019 à 16h23

Sur les ondes de France Inter, Ségolène Royal a remis de l'huile sur le feu concernant les inégalités de salaires entre footballeurs et footballeuses. Mais le foot n'est pas le seul sport dans le viseur de l'ancienne ministre.

10 millions de téléspectateurs lors de leurs deux premiers matchs de poule en Coupe du Monde, les Bleues ont clairement réussi leur entrée dans leur Mondial en plus des deux victoires. Opposées au Nigéria ce lundi soir (21h), les filles de Corinne Diacre comptent bien perpétuer l'élan et la passion de tout un pays avec une troisième victoire de suite. Ce succès national, Ségolène Royal en est ravie et espère que ça va faire bouger les choses. « C'est une bonne leçon que donne le public aux responsables des Fédérations et aux programmateurs des chaînes, a-t-elle déclaré sur France Inter lundi matin. J'entendais dire: 'on va augmenter le prix des pubs' et celui des salaires des joueuses aussi accessoirement? C'est dit. Il y a du travail. »

Royal pointe aussi Roland Garros

L'ancienne ministre de l'Ecologie a en effet pointé du doigt les différences d'inégalité entre les salaires des hommes et des femmes dans le football. Un débat qui occupe le devant de la scène depuis le début de la compétition. « Il y a des progrès à faire en matière d'égalité hommes-femmes en termes de salaire, de considération, a-t-elle regretté. Les filles qui ont été éjectées de Clairefontaine parce qu'il fallait laisser la place aux garçons... » Et le foot n'est pas le seul sport dans le viseur de la femme politique de gauche. « Au tennis, elles n'ont pas eu le droit d'utiliser le court central (lors des des demi-finales) parce qu'il ne fallait pas l'abîmer pour les garçons et sous prétexte que ça n'intéresse pas. Il faut aussi que les dirigeants des Fédérations, ces messieurs, changent de planète et atterrissent un peu. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.