Confiance maximale pour les Bleues

Confiance maximale pour les Bleues©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 08 avril 2019 à 23h18

Pour son dernier match avant la liste des 23, l'équipe de France féminine a déroulé contre le Danemark ce lundi soir à Strasbourg (4-0). Delphine Cascarino (x2), Griedge Mbock et Valérie Gauvin ont marqué.

Facile vainqueur du Japon (3-0) jeudi dernier, l'équipe de France féminine avait à cœur de terminer sa trêve internationale de la meilleure des manières contre le Danemark. Ce lundi soir à Strasbourg, les Bleues ont fait plus que se donner de la confiance à deux mois de l'ouverture de la Coupe du Monde, elles ont littéralement marché sur leurs adversaires. Grâce notamment à une Delphine Cascarino très entreprenante et auteure d'un doublé, les filles de Corinne Diacre se sont largement imposées à la Meinau (4-0). Le succès est anecdotique mais il a en tout cas permis à la sélectionneuse d'en savoir plus sur ce qu'elle comptait faire dans les prochains jours puisque l'ancienne coach de Clermont doit donner sa liste des 23 pour le Mondial avant le 26 avril prochain.

Les Bleues ont préparé la Norvège

Parmi les grandes perdantes de ce rassemblement Kheira Hamraoui peut déjà certainement faire une croix sur une présence en juin prochain à moins d'une blessure, elle qui n'a joué que quelques minutes à Auxerre et qui est restée sur le banc ce soir pour sa première convocation depuis l'intronisation de Diacre. En choisissant d'affronter le Danemark pourtant absent du rendez-vous mondial qui se déroulera en France, le staff français avait la volonté de se frotter à un style de jeu qui se rapproche de celui de la Norvège, futur adversaire des Bleues en poule. Face à un bloc compact, les coéquipières d'Amandine Henry ont d'abord eu du mal à se créer des occasions à l'image de Valérie Gauvin en mal de réussite.

Cascarino a des faux airs de Mbappé

Il a fallu deux éclairs de Cascarino (30eme, 46eme) pour enfin libérer le jeu collectif français. La Lyonnaise a fait mal à la défense danoise par sa vitesse et ses crochets et c'est par elle qu'est souvent venu le danger. Dans le dur physiquement après la pause, le Danemark de Nadia Nadim (PSG) a reculé et a finalement craqué dans les grandes largeurs. Griedge Mbock est venue jouer les avant-centres sur un corner (53eme) avant que Gauvin ne soit récompensée de ses efforts avec une superbe volée croisée (65eme). Les différents changements ont cassé le rythme de la rencontre mais les Bleues réussissent un deuxième match sans prendre de but. A quelques semaines d'une compétition internationale, c'est toujours bon à prendre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.