Retour sur la Coupe du Monde 1986

Retour sur la Coupe du Monde 1986©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 02 novembre 2022 à 17h50

Revivez les meilleurs moments de la Coupe du Monde de football 1986, organisée au Mexique, avec un Maradona au firmament qui a conduit l'Argentine sur le toit du monde.


Le Mondial de retour au Mexique, 16 ans après

Après 1970, le Mexique accueille la Coupe du Monde pour la deuxième fois, ce qui constitue une grande première dans l'histoire de la compétition. Le pays aztèque est quand même retenu, malgré la chaleur et l'altitude, après le retrait de la Colombie pour des raisons financières. Le 13eme Mondial de l'histoire est organisé au Mexique malgré, aussi, un terrible tremblement de terre qui avait tué une vingtaine de milliers de personnes moins d'un an auparavant (19 septembre 1985). Il se tient du 31 mai au 29 juin dans 12 stades ayant été peu affectés par le séisme, avec 24 équipes, toujours, et une nouvelle phase à élimination directe qui commence par des 8emes de finale. A partir de cette édition, il est décidé que la finale de l'épreuve ne sera plus rejouée en cas d'égalité au terme de la prolongation et qu'elle s'achèvera aux tirs au but. Pour la première fois, une nation africaine (le Maroc) va se hisser au 2eme tour de la phase finale, tandis qu'un match d'anthologie oppose la France au Brésil en quart de finale (1-1, 4 tirs au but à 3 en faveur des Bleus de Michel Platini, Luis Fernandez et Henri Michel).

Maradona au firmament

Diego Armando Maradona est l'incontestable meilleur joueur de cette Coupe du Monde 1986. A lui tout seul, ou presque, le numéro 10 de génie hisse l'Argentine sur le toit du monde. Maradona traverse la compétition mexicaine avec 5 buts, dont deux mémorables lors d'un même match. Disparu le 25 novembre 2020 à l'âge de 60 ans, le Pibe de Oro (« le gamin en or ») frappe les esprits à 25 ans lors du quart de finale face à l'Angleterre (2-1) qu'il martyrise. « Mi-ange, mi-démon » comme titre L'Equipe, Maradona marque d'abord un but de la main en s'élevant au-dessus de Peter Shilton, le gardien britannique. Une « mimine » clairement visible que l'arbitre tunisien de la rencontre, Ali Bennaceur, a pourtant validée comme, là plus incontestable, la chevauchée fantastique survenue 4 minutes plus tard. Le petit Argentin traverse toute la moitié terrain anglaise, élimine 5 adversaires avec ses dribbles virevoltants et s'en va encore battre Shilton au terme d'une action sensationnelle. Après la « Main de Dieu », Maradona inscrit ce qui sera élu le « but du siècle ». Auteur de 5 réalisations, soit une de moins que Gary Lineker, l'attaquant anglais sacré meilleur buteur (6), le joueur de Naples ne frappe pas en finale mais signe un autre doublé en demi-finales contre la Belgique (2-0).

Une deuxième étoile pour l'Argentine

Après l'édition 1978 glanée à domicile, l'Argentine remporte une 2eme Coupe du Monde au Mexique grâce aux exploits de son génie Diego Maradona. L'Albiceleste entame son tournoi dans le groupe A par une victoire (3-1) contre la Corée du Sud lors de laquelle Jorge Valdano prend une grande part (doublé) puis, après avoir été tenue en échec par l'Italie (1-1) avec un premier but de Maradona, elle domine la Bulgarie (2-0) et finit en tête de sa poule. En 8eme de finale, l'Argentine domine son grand rival de l'Uruguay sur la plus courte des marges (1-0) avant le fameux quart contre l'Angleterre (2-1). Tombeuse de la Belgique (2-0) en demies, l'équipe sud-américaine conclut au Stade Aztèque de Mexico devant 114 000 personnes en transe en prenant le meilleur sur l'Allemagne de l'Ouest (3-2), battue une deuxième fois consécutive en finale. Brown, Valdano et Burrachaga, lancé par Maradona alors que les Allemands sont revenus à 2-2, offrent le titre aux Ciel et Blanc.

Demi-finales
25 juin 1986 : Allemagne de l'Ouest bat France (2-0)
Buts pour l'Allemagne de l'Ouest : Brehme, Völler

25 juin 1986 : Argentine bat Belgique (2-0)
Buts pour l'Argentine : Maradona (2)

Finale
29 juin 1986 : Argentine bat Allemagne de l'Ouest (3-2)
Buts pour l'Argentine : Brown, Valdano, Burrachaga - Buts pour l'Allemagne de l'Ouest : Rummenigge, Völler

Vos réactions doivent respecter nos CGU.