Coupe du monde 2022 (Qualifs) : Les Bleus se reprennent au Kazakhstan

Coupe du monde 2022 (Qualifs) : Les Bleus se reprennent au Kazakhstan©Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 28 mars 2021 à 16h50

Grâce à des buts de Dembélé et un csc de Maliy, la France s'est imposée ce dimanche au Kazakhstan, lors de la 2eme journée des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Un succès qui permet aux joueurs de Deschamps de prendre la tête du groupe D.



Dans le grand livre de l'équipe de France, il faut toujours emprunter quelques chemins de traverse sur la route des compétitions qui comptent. Le France - Ukraine de ce milieu de semaine a rappelé cette fâcheuse tendance culturelle chez les Bleus, champions du monde ou pas. Quatre jours après ce nul (1-1), il s'agissait donc de se remettre la tête à l'endroit pour avancer. Point barre. On n'attendait pas monts et merveilles de ce déplacement au Kazakhstan, à l'heure du thé, sur un synthétique, contre la 122eme nation mondiale. Les Bleus ont fait le travail, et il n'y a pas eu de casse. C'est tout ce qui compte.

Ousmane Dembélé revient dans le circuit

La bande à Deschamps a donc eu droit à un deuxième atelier "attaque-défense." La différence, c'est que cette adversité au maillot jaune était moins coriace que l'Ukraine. Le sélectionneur avait d'ailleurs à peu près tout changé, Lloris et Griezmann étant les deux seuls éléments à enchaîner dans le onze de départ. Le premier acte a manqué d'étincelles. Empruntés avec cette équipe expérimentale, les Bleus ont mis le temps à trouver la bonne carburation pour trouver des décalages. Lorsqu'il s'agit de sortir d'un cadre pour débloquer un match, Ousmane Dembélé a le profil de l'emploi. L'attaquant du Barça a profité d'un service de Martial pour placer les tricolores sur les bons rails d'une frappe pleine de spontanéité (0-1, 20eme). Ce but, son premier en sélection depuis trois ans, lui ressemble tellement.

Les Bleus ont géré leur affaire

Dans une configuration confortable, l'équipe de France a continué au petit trot avant de remettre le pied sur l'accélérateur en fin de première période. Sur une récupération haute et un bon jeu à trois initié par Griezmann et relayé par Lemar, Martial aurait pu et dû doubler la mise (43eme). Mais le break est intervenu dans la foulée, Maliy plaçant un coup de casque malheureux dans ses propres buts sur un corner botté par Griezmann (0-2, 43eme). Les Bleus se sont ensuite attelés à gérer leur avantage sans prendre de risques démesurés dans leurs courses. Impliqués et sérieux, ils ont retrouvé un peu d'allant après l'heure de jeu, sous l'impulsion du sang neuf apporté par Mbappé, Ben Yedder et Rabiot, tous lancés à une demi-heure de la fin.

La moue de Kylian Mbappé

La star du Paris Saint-Germain avait faim de but, comme toujours. Mais un Mokin très inspiré ne lui a pas permis d'assouvir son envie. Le portier local a sorti le grand jeu sur plusieurs situations chaudes face au kid de Bondy, sur un tacle bien senti (71eme) ou une frappe croisée (90eme+1). Plus contraignant encore, il a détourné la tentative du même Mbappé sur un penalty que le Parisien avait provoqué (75eme). Avant cela, il avait aussi fait le show devant Ousmane Dembélé (69eme). Qu'importe, l'affaire était réglée, depuis longtemps. Le contrat est rempli.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.