CM 2022 : Le Portugal, sans Ronaldo, humilie la Suisse

CM 2022 : Le Portugal, sans Ronaldo, humilie la Suisse©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 06 décembre 2022 à 21h54

Cristiano Ronaldo n'est entré qu'en fin de match, et c'est Gonçalo Ramos qui a inscrit un triplé pour une démonstration du Portugal devant la Suisse (6-1).


Le tableau des 8es de finale de la Coupe du Monde est complété. Le Portugal a décroché le dernier ticket en prenant le dessus sur la Suisse dans son huitième de finale. Contre la Nati, les Lusitaniens n'ont pas fait dans la demi-mesure. Malgré l'absence de Cristiano Ronaldo, laissé sur le banc par Fernando Santos, ils ont déroulé et l'ont emporté par cinq buts d'écart (6-1).


Gonçalo Ramos, ce héros inattendu
Comme les cousins brésiliens l'ont fait la veille, les Portugais n'ont donc laissé aucune chance à leurs opposants du jour. Ils ont même plié les débats avant l'heure de jeu, en faisant trembler les filets helvètes à quatre reprises. Une démonstration de force qu'ils ont ensuite étiré jusqu'au bout, devenant la 1e équipe à claquer 6 buts en phase à élimination directe du Mondial depuis l'Allemagne contre le Brésil au Mondial 2014. 

Avant la rencontre, on ne s'attendait pas vraiment à ce que la Seleçao cartonne de la sorte. Et ce qu'on prévoyait encore moins, c'est que Gonçalo Ramos endosse le rôle du héros du jour. Celui qui n'était qu'un simple remplaçant avant cette rencontre a marqué les esprits avec un triplé. Le premier de cette Coupe du Monde. Une performance exceptionnelle et qui a donné raison à son sélectionneur de l'avoir préféré au vieillissant CR7. 


Le Portugal irrésistible jusqu'au bout
L'attaquant benfiquiste a commencé son festival à la 17e minute d'une frappe surpuissante dans un angle fermé. Il a remis ça en deuxième période, en réceptionnant un service de Diogo Dalot (51e). Puis, à la 67e minute, il a conclu son œuvre d'un subtil piqué après une passe lumineuse de Joao Felix. Après cette touche finale, il pouvait sortir sous l'ovation du public et laisser sa place à Ronaldo. 

En 20 minutes passées sur le terrain, l'ancien mancunien n'a pas pu pu améliorer ses statistiques. Pour une fois, il a été moins efficace que Pepe. L'expérimenté défenseur avait pu trouver la faille à la 33e minute en plaçant un joli coup de tête après un centre de Bruno Fernandes. Un autre défenseur a aussi apporté sa contribution à ce large succès, en l'occurrence Raphael Guerreiro. L'ancien lorientais avait scoré le 4e but des siens à la 55e. Enfin, le succès lusitanien a été parachevé par Rafael Leao. Sorti du banc, l'ancien Lillois a fait mouche à l'entame du temps additionnel, d'une magnifique frappe enroulée. Côté suisse, c'est Manuel Akanji qui avait sauvé l'honneur à 4-1 (58e).

Au final, le Portugal aura donc survolé ce huitième de finale et donné rendez-vous au Maroc au prochain tour. Le faux pas contre la Corée lors du dernier match de poule n'était donc qu'un accident de parcours. La Seleçao envoie un message clair à tous ses concurrents. Elle est un prétendant crédible au sacre et sans même avoir besoin de faire appel aux services de Ronaldo. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.