Tunisie-France : Le but de Griezmann aurait-il dû être validé ?

Tunisie-France : Le but de Griezmann aurait-il dû être validé ?©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 30 novembre 2022 à 21h28

L'égalisation d'Antoine Griezmann, lors de la défaite des Bleus contre la Tunisie (0-1), n'aurait pas dû être annulée selon les lois du jeu. La FFF a déposé une réclamation auprès de la FIFA.



Une situation inédite. Samedi, au stade Education City d'Al Rayyan, dans les tous derniers instants du match du Mondial qatari entre la Tunisie et la France, Antoine Griezmann a bien cru égaliser pour les Bleus, alors que Wahbi Khazri avait ouvert le score peu avant l'heure de jeu. D'autant plus que Matthew Conger, l'arbitre australien de cette rencontre, a accordé le but, sifflé la fin du match à l'issue de ce temps additionnel à rallonge (neuf minutes annoncées), l'une des nouveautés de cette Coupe du monde édition 2022, et entériné ce score de 1-1. Avant de finalement revenir sur sa décision avec l'aide de la VAR, d'annuler le but pour une position de hors-jeu passive du Mâconnais et de donner la victoire à la Tunisie (1-0) !

Les excuses de TF1

Sauf que sur TF1, qui diffuse toutes les rencontres des Bleus au Qatar, l'antenne avait déjà été rendue, et les téléspectateurs n'ont appris la défaite de l'équipe de France qu'après la coupure publicitaire... "On voulait s'excuser avec Bixente (Lizarazu) d'avoir anticipé la fin de ce match, et d'avoir privé les téléspectateurs français ou les fans tunisiens du résultat final et d'une minute de VAR, a ensuite expliqué Grégoire Margotton, aux commentaires de cette rencontre aux côtés du champion du monde 1998. On est revenus après, certes, mais on les a privés de l'émotion du direct. Ça ne se reproduira plus."


Il n'en reste pas moins que ce but aurait dû être validé... Car selon les règles de l'International Board (Ifab), qui régit les lois du jeu, il n'est pas possible d'avoir recours à la VAR dans cette situation. "Si le jeu a repris après avoir été arrêté, l'arbitre ne peut effectuer une analyse vidéo sauf en cas d'identité erronée (d'un joueur sanctionné d'un jaune ou d'un rouge) ou en cas d'infraction passible d'exclusion telle qu'un comportement violent, crachat, morsure, et/ou propos ou actes blessants, grossiers ou injurieux", stipule ainsi le règlement. Et alors que Didier Deschamps a demandé des explications à l'arbitre de la rencontre, la FFF a déposé une réclamation auprès de la FIFA. Même si, quoi qu'il advienne, cela ne changera rien à l'issue de ce groupe, dont les Bleus ont fini premiers et les Tunisiens éliminés, ce qui aurait également été le cas en cas de match nul entre les deux nations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.